Fandom

Picsou Wiki

Une planète de rêve

7 006pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires4 Partager

Une planète de rêve est une histoire en bandes dessinées de Carl Barks mettant en scène Gus Glouton et Géo Trouvetou. Elle se déroule sur la planète Oniro.

Synopsis Modifier

Géo emmène Gus dans sa fusée pour des vacances dans l'espace. Ils ont pour objectif de "survoler Pluton", mais une fois cela fait, ils découvrent une toute petite planète cachée par Pluton, et peuplée de jars paresseux semblables à Gus. Ce dernier alors heureux, s'allonge au pied d'un pommier, mais Géo secoue cet arbre pour en faire tomber les fruits. c'est alors que les autochtones commencent un progrès technologique fulgurant.

Résumé completModifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Gus se ravit d’avance des vacances qu’il s’apprête à passer dans l’espace avec son ami Géo ! Il veut alors passer autour de Pluton pour ensuite aller sur sa planète de rêve. Mais Géo, alors en train de piloter la fusée, lui dit que c’est ridicule de croire qu’une telle planète existe et que la seule fois où elle a existé, c’était dans un de ses rêves fantaisistes. Le cacatoès explique alors à son ami qu’il a observé le ciel pendant des années avec son super-télescope, et qu’il n’a jamais trouvé une telle planète. Gus n’est cependant pas surpris, et sort un diagramme explicatif en déclarant que la planète de rêve est cachée par Pluton, cette dernière se trouvant alors entre la Terre et la planète idéale. Le scientifique peu convaincu par la théorie du pauvre fermier, décide alors de se rendre à ce point dans l’espace, dans l’optique de lui montrer qu’il n’y a absolument rien au-delà et pour lui prouver que ce ne sont que des foutaises.

Mais après un rapide voyage, les deux compagnons sont catapultés devant la planète prédite par Gus. Les sentiments sont alors très partagés, le jars est excité à l’idée de réaliser son rêve, tandis que Géo est quant à lui stupéfait de l’existence de la planète. Curieux, ils font se rapprocher la fusée jusqu’à entrer dans l’atmosphère. Là, Gus est de plus en plus impatient de rejoindre les habitants, qu’il semble d’avance connaître. Intrigué, l’inventeur assis à côté de lui est d’abord encore plus surpris d’apprendre l’existence de vie, et questionne son ami sur si ces personnes sont plus avancées que les terriens. Alors la fusée atterrie, et Gus en sort disant que selon sa façon de penser, leur mode de vie est de loin le plus idéal. Il présente alors les habitants au cacatoès, pointant des gens presque comme lui, détendus, ne faisant rien, et relaxés.
Une planète de rêve planche 2 case 5.jpg

Un des individus, détendu et reposé.

Les extraterrestres paresseux sont alors assis sur l’herbe, le dos maintenu par un grand pommier qui fait tomber des pommes. Une d’entre elles tombe alors, mais juste à côté de la main d’un des individus, trop fainéant pour la saisir et préférant attendre qu’une autre vienne tomber directement dans sa main. Géo assistant au spectacle trouve cela révoltant qu’ils soient aussi paresseux, alors que Gus séduit par ce mode de vie s’assoit lui aussi contre l’arbre. Le résident de la planète de rêve demande ensuite à Géo de s’asseoir à son tour, regarder quelqu’un debout le rendant fatigué, ce que Gus conseille également. Mais l’inventeur refuse, révolté par ce mode de vie sans ambition si travail, alors, il saisit un bâton de bois posé au sol pendant que Gus reçoit une pomme toute droite tombée de l’arbre.

Géo Trouvetou se met alors à l’aide de son bâton à secouer les branches de l’arbre, effort que le jars paresseux considère comme très mauvais pour sa réputation sur cette seconde Terre. Comme prévu, les pommes se mettent à tomber de l’arbre et créées ainsi une avalanche de nourriture apeurant les habitants. L’un d’eux est alors pris par surprise, car se retrouve entrainé par les pommes le faisant glisser tout en bas de la colline. Il se retrouve finalement dans une mare, alors que tout le monde est satisfait qu’il ait filé comme une flèche sans faire le moindre effort, ni le moindre pas. L’individu serti de son pagne noir se vante alors de pouvoir boire sans avoir à s’allonger et attendre la pluie. C’est alors une immense découverte, les habitants découvrent qu’ils peuvent aller à différents endroits sans marcher grâce aux pommes. L’un d’eux a alors l’idée d’améliorer les pommes pour aller plus bas dans la colline à repas, ce qui déplaît à Gus ne voulant pas qu’ils aient d’aussi tumultueuses idées.

Le pauvre jars n’est toutefois pas écouté, en effet, bientôt la roue apparaît, faite de citrouilles. Les jars se demandant jusqu’où ils pourront être fainéant en viennent à créer un semblant de voiture, demandant aucune forme de travail pour voyager. Mais Gus constatant que celle-ci est très rupestre, se dit que bientôt ils arrêteront cette folie une fois écrasés. Néanmoins après le choc, cela laisse place à de nouvelles découvertes. Les habitants découvrent la sève des arbres, les étincelles dégagées par un silex, le feu maintenu par du charbon… et pensent même à corriger leur prototype de véhicule, ayant l’idée de rendre les roues dirigeables. Le travail est alors né ! Un des jars dit alors à Gus de ne pas rester debout à ne rien faire, et l’invite fortement à venir rendre la vie plus facile. Le peuple de la planète de rêve observe que le métal fond au contact du feu, et qu’ainsi ils peuvent retravailler la forme des pierres pour en faire d’utiles outils.
Une planète de rêve planche 4 case 2.jpg

Les découvertes de plus en plus nombreuses.

Et comme le dit Géo, une fois lancé le progrès ne peut plus être arrêté. Et avant que de la mousse ait le temps de pousser sous les pieds de Gus, les habitants améliorent leur voiture grâce à des bandes à caoutchouc et des chaussures destinées à ralentir la roue. Des taxis sont également mis en place, le bateau fait son apparition, tout comme les garages… Les habitants ont également pour idée de créer des routes, la nourriture chaude, des champs, de devenir médecin pour certains et de mettre en place un système de paiement avec de l’or.

Géo l’inventeur trouve alors cela très impressionnant qu’une civilisation moderne se bâtit devant leurs yeux. Au même moment, des ponts sont créés, tout comme des maisons, l’électricité est découverte, l’ampoule également, et le pétrole. Des raffineries sont alors prévus ainsi que des usines. Gus de son côté est choqué par tant de changement, et voyant que sa planète de rêve tourne au cauchemar, il décide d’aller chercher un peu de paix dans les vallées, avant d’être arrêté net en tombant dans une mine. Mais Gus n’est plus le seul choqué une fois que Géo se rend compte que les habitants de la planète rêvée viennent d’inventer le téléphone la télévision, et la fusée pour transporter des lettres et de la marchandise. Les anciens paresseux ont alors pour projet d’aller trouver une planète plus agréable dans le cosmos, ce qui étourdi Géo acceptant de rentrer chez lui tout comme le veut Gus. Ce dernier déclare mieux se sentir sur Terre où le progrès ne va pas aussi vite, ainsi, les deux compagnons quittent la planète rêvée pour rentrer chez eux. Sur le chemin du retour, le jars questionne son ami, se demandant pourquoi il a amené un bâton avec lui. Le cacatoès lui rappelle alors que c’est avec ceci qu’il a déclenché l’avalanche de pommes et de progrès. Gus énervé répond alors que s’il avait trouvé ce bâton, il s’en serait servi pour ne rien faire rouler au contraire. Ainsi, il pose le bâton fourchu sur le sol et s’assoit dessus disant qu’avec ça, sa planète rêvée serait toujours un lieu de rêve.

En coulissesModifier

AnecdotesModifier

  • Le nom de la planète vient du Grec όνειρο, se prononçant Oniro et signifiant "le rêve".
  • Dans la première case de l'histoire, on peut voir un drapeau portant l'inscription "Disneyland".

Publications françaisesModifier

Cette histoire est parue six fois en France, dans :

Galerie d'imagesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard