Fandom

Picsou Wiki

Temple d'Artémis à Éphèse

6 694pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Dianatemplenocadre.png

Le temple d'Artémis à Éphèse.

Le temple d'Artémis à Éphèse était un temple grec dédié à la déesse Artémis qui fut construit durant l'Antiquité.

HistoriqueModifier

DescriptionModifier

Forme originelleModifier

Le temple d'Artémis se trouvait sur la côte ouest de la ville d'Éphèse (200 000 habitants à l'époque), à proximité du mont Tmolus. Long de plus de 130 mètres et large de plus de 60, son toit était soutenu par 127 colonnes de marbre hautes de 20 mètres chacune. Avec ces mesures titanesques, le temple d'Artémis écrasait littéralement le Parthénon d'Athènes, six fois plus petit.

Au temps de sa gloire, le temple avait un toit recouvert de feuilles d'or, et une large place ornée de fontaines, de statues et d'arbres s'étendait devant ses marches.

Reconstruction tardive par PicsouModifier

À l'époque moderne, Picsou retrouva toutes les colonnes du temple et le reconstruisit, en omettant toutefois le fronton, les fontaines et le toit. De ce fait, le dessus des colonnes était constitué par un entremêlas de planches de bois permettant de se déplacer sur la plate-forme ainsi conçue. 

HistoriqueModifier

Désireux d'impressionner le monde grec de l'autre côté de la mer Égée, le roi Crésus (560-546 av. J.-C.) décida de bâtir le plus grand sanctuaire de tous les temps. Il choisit de le dédier à la déesse Artémis et de le construire sur la côte ouest d'Éphèse.

Le temple devint rapidement une des merveilles du monde antique, et il le resta pendant plus de mille ans. D'une solidité à toute épreuve, il résista à l'attaque des Romains en 57 de notre ère, puis à celle des Goths en 260.

Mais en 463, l'empereur byzantin Léon Ier ordonna que l'on démonte le temple pièce par pièce, et il éparpilla les morceaux de colonnes à travers toute l'Europe en guise de trophées. Ainsi, le temple d'Artémis, témoin de la puissance de Crésus, avait pour ainsi dire disparu. Il demeura longtemps en morceaux, jusqu'au jour où le milliardaire Balthazar Picsou le fit reconstituer, espérant trouver sur ses colonnes une inscription qui le mènerait au trésor de Crésus. La reconstruction à peine achevée, le sanctuaire fut de nouveau détruit dans un regrettable accident, un vérin qui retenait une des colonnes ayant été bêtement retiré par Picsou qui l'avait confondu avec sa canne. 

En coulissesModifier

Le temple d'Artémis et sa reconstruction par Balthazar Picsou sont apparus dans Le Trésor de Crésus, une histoire de Don Rosa parue en 1995.

Ce sanctuaire gigantesque a bel et bien existé, et les Anciens considéraient qu'il s'agissait d'une des Sept Merveilles du monde.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard