Fandom

Picsou Wiki

San Zapui

6 691pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sanslanti.jpg

L'abbaye s'affaissant sur ses piliers, au XXe siècle.

San Zapui (en version originale San Slanti) est une abbaye de l'univers de Donald Duck. Elle se situe à Venise en Italie.

HistoriqueModifier

DescriptionModifier

Comme de nombreux bâtiments vénitiens, l'abbaye était édifiée sur des piliers de bois enfoncés dans la vase originelle des marais. L'édifice avait un plan carré, muni de nombreuses tours et tourelles rondes aux angles, à la manière d'un château fort. L'église associée au monastère a autrefois possédé un clocher, effondré depuis le XVe siècle.

HistoriqueModifier

En 1204, les Croisés avaient pillé Constantinople à la demande des Vénitiens. De retour à Venise, ils ramenèrent les restes de la fameuse bibliothèque d'Alexandrie, et ils décidèrent de les entreposer dans l'abbaye de San Zapui.

Les moines veillèrent sur la bibliothèque, qui fit de leur abbaye un haut lieu de la Renaissance – peut-être même l'endroit où commença véritablement cette ère de renouveau. Marco Polo y étudia, et pour remercier l'abbaye de l'avoir tant instruit, il y rapporta des copies des grands livres de l'empire de Kublai Khan. Ces livres sur l'empire du Cathay (nom de la Chine ancienne) ne firent que renforcer la valeur de la bibliothèque.

Sanslantiscriptorium.jpg

Les débris du scriptorium.

En 1485, le clocher de l'abbaye s'effondra, venant écraser le scriptorium où des moines travaillent sur des presses Gutenberg flambant neuves. Certains moines tentèrent bien de déterrer les livres, mais ils furent repoussés par l'odeur qui émanait des décombres et, en conséquence, ils abandonnèrent les travaux ; en effet, la bibliothèque avait été renfoncée dans les égouts de Venise. Cet évènement fit naître la légende d'un «démon malodorant ».

Les copistes réussirent tout de même à préserver le contenu d'un certain nombre d'ouvrages, qu'ils compilèrent en un total de 1000 volumes. Ces livres furent achetés par Christophe Colomb, initialement pour le compte de Laurent de Médicis. Prenant conscience de l'importance de ces documents, il ne les offrit pas aux Médicis et les ramena chez lui à Séville.

En coulissesModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard