FANDOM


Picsou, riche à billions ! est une histoire en bande dessinée de 30 planches écrite par Osvaldo Pavese et dessinée par Giuseppe Perego, publiée pour la première en Italie le 23 juin 1967. Elle met en scène John Flairsou, Donald Duck, Balthazar Picsou, Archibald Gripsou, plus une brève apparition d'Émilie Frappe. Elle se déroule à Donaldville et dans un village d'Amérique centrale.

RésuméModifier

Picsou soutient qu'il est devenu riche avec du flair mais Gripsou soutient qu'il l'est devenu avec de la chance. Pour resoudre cette querelle, Picsou parie qu'il est capable de gagner deux milliards de dollars en un mois, n'importe ou dans le monde. S'il va echouer, il va payer deux milliars à Gripsou, sinon le contraire.

La sort veut que Picsou, suivi de Gripsou et de Donald comme témoin du pari, doit se rendre dans un village d'Amerique centrale ou les simples et pacifiques habitants ne s'occupent que de cultiver haricots. Il n'y a aucun affaire qui lui permettrait d'enrichir, mais les locaux sont beaucoup attirés par le popcorn et le soda que Donald a porté avec soi, et encore plus désirent regarder la télévision (aussi portée par Donald), la publicité surtout.

En peu de temps, Picsou fonde des commerces pour exploiter les habitants du village, qui vont vendre leurs terrains et se servir de l'argent obtenu pour acheter n'importe quoi dans ses magazins. Au terme du mois, Picsou a gagné un milliard; le pari parait perdu, mais Flairsou, qui a suivi ses deux rivaux soupconnant une grande affaire, décide d'acheter de Picsou le terrain du village qu'il avait acheté en précédence. Picsou accepte et lui demande un milliard. Donc, le pari est gagné, mais les trois plutocrates continuent à se disputer parce que Gripsou soutient que Picsou n'a eu que de la chance, et Flairsou le traite d'escroc...

En coulissesModifier

Cette histoire est la première et l'une des seules histoires où les trois milliardaires Gripsou, Picsou et Flairsou sont utilisés tous les trois (précedent de presque un demi siècle L'ultime aventure...).

Parution françaiseModifier

Cette histoire n'a été publiée qu'une seule fois en France : dans le Mickey Parade n°48 du 3 décembre 1983.