Fandom

Picsou Wiki

Miss Tick De Sortilège

6 698pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires13 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miss Tick (homonymie).

©Disney Le saviez-vous ? Le mysticisme ou la mystique, dont est tiré le nom du personnage de Miss Tick, est un ensemble de croyances et de pratiques qui a trait aux mystères, aux choses cachées ou secrètes.
Bandeaumisstick.jpg

Cet article a été élu article du mois de juillet 2016.

Miss Tick De Sortilège[1] (Magica De Spell en version originale), surnommée Miss Tick, est une cane anthropomorphe faisant partie de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Description Modifier

Miss Tick De Sortilège.jpg

Miss Tick est une sorcière originaire de la baie de Naples dans la Campanie, en Italie. Plus précisément, elle loge dans un petit chalet sur le mont Vésuve, un volcan situé dans le massif des Apennins (l'accent allemand qu'on lui donne dans la version française de La Bande à Picsou reste inexpliqué). De plus, elle possède différentes résidences secondaires : elle a loué un temps une maison en ruine à Donaldville, possède un palais dans une île volcanique sculptée à son effigie au large de Donaldville et un château fort dans Donaldville.

Miss Tick a pour ami, animal de compagnie, acolyte et serviteur le corbeau Algorab, qui fit sa première apparition dans Un coffre-fort invulnérable de Carl Barks, et qui a la capacité de parler (quoi que ce détail varie selon les histoires et les auteurs). Sa plus célèbre acolyte est Madame Mim, la sorcière qui apparait notamment dans Merlin l'Enchanteur (1963). Miss Tick est par ailleurs l'une des pires ennemies de Balthazar Picsou, et elle forme avec Archibald Gripsou (ou John Flairsou) et les Rapetou un triangle diabolique. Tandis que ces derniers veulent s'emparer de la fortune de Picsou et que Gripsou et Flairsou souhaitent son déshonneur, Miss Tick se « contente » de vouloir voler son sou fétiche.
Miss Tick De Sortilège 2.jpg

Miss Tick remontant le temps dans le but de prendre le premier sou à Picsou avant qu'il l'ait reçu.

Elle est constamment espionnée par deux agents secrets incompétents envoyés par Picsou, son pire ennemi et le détenteur de l'objet de sa convoitise. Ceux-ci guettent les moindres faits et gestes de la Napolitaine afin de prévenir Picsou d'éventuels dangers. Malgré sa nature diabolique, elle dissimule une peur panique des fantômes, comme on peut le voir dans l'histoire Aventures à Eurodisney. Encore plus incroyable est qu'à une occasion elle remercie Saint Janvier, le saint patron des Napolitains, pour être arrivée a s'emparer (temporairement) du premier sou de Picsou : donc, bien que sorcière et méchante, elle doit très probablement avoir une quelque foi chrétienne.

Lieux d'habitationModifier

Miss Tick De Sortilège 3.png

Miss Tick remercie Saint Janvier d'avoir obtenu le sou fétiche.[2]

Malgré qu'elle vive la plupart du temps en Italie, sur le mont Vésuve, la sorcière Miss Tick a de temps à autres été obligée de déménager. Par exemple, dans l'histoire Ma voisine est une sorcière, Miss Tick a été contrainte de changer de maison plusieurs fois à cause du voisinage. Elle a du déménager dans les lieux suivants: dans une bourgade de Donaldville, au Brésil, et dans un autre village d'Amérique latine. De plus, elle possède différentes résidences secondaires : elle a loué un temps une maison en ruine à Donaldville (dans l'épisode de La Bande à Picsou L'ombre de Miss Tick s'en va en guerre), possède un palais dans une île volcanique sculptée à son effigie au large de Donaldville (dans l'épisode de La Bande à Picsou Le sou fétiche de Picsou) et un château fort dans Donaldville.

ObjectifModifier

Lors de leur première rencontre dans Rencontre hystérique sous le signe de Midas (The Midas Touch) de Carl Barks, Miss Tick vint acheter une pièce à Picsou. Elle lui confia qu'elle achetait des pièces des hommes les plus riches du monde afin de les fondre au cœur du Vésuve et de créer une super amulette qui la rendrait riche sans toutefois en préciser davantage. Plus tard dans l'histoire, elle indiqua qu'il fallait que ce soit une pièce que Picsou ait beaucoup touché, car cela aurait des propriétés magiques.

Miss Tick De Sortilège 10.jpg

Miss Tick ensorcelant Balthazar Picsou.

D'où son intérêt pour une pièce particulière : en 1877 à Glasgow, Picsou gagna sa première pièce, son « sou fétiche ». C'est après avoir gagné cette pièce — en cirant les chaussures de Burt, un cantonnier — que lui vint son sens des affaires, qui lui permit de devenir plus tard l'homme le plus riche du monde. Sachant cela, Miss Tick devint violente pour récupérer le sou qui devint dès lors pour elle une obsession. Ce fut finalement à la fin de l'histoire qu'elle dévoila que sa super amulette lui permettrait d'acquérir le pouvoir de Midas, c'est-à-dire celui de pouvoir transformer tout ce qu'elle touchait en or.

Don Rosa modifiera légèrement ce sortilège en imaginant que seul le premier sou de l'homme le plus riche du monde devrait être fondu. Il ira jusqu'à attribuer l'invention de ce sortilège à Circé, la célèbre sorcière de l'Antiquité qui transforma les compagnons d'Ulysse en cochons dans L'Odyssée.

Miss Tick De Sortilège 4.png

Miss Tick avec son corbeau Algorab.

Dans Le Trésor de Crésus, Picsou donna à Miss Tick la première pièce de Crésus, mais le sort ne marcha pas. On comprit alors que Picsou est bien le canard le plus riche de tous les temps. Plus tard, dans la série La Bande à Picsou est proposée une autre explication à son désir de posséder le sou : elle a besoin du pouvoir qu'il contient pour rendre son apparence normale à son frère Poe, transformé accidentellement en corbeau.

ArmesModifier

Les plus célèbres armes de Miss Tick sont « les bombes à plof » appelées aussi « bombes à pfof », « bombes à flouff », « bombes à Ffouff » ou tout simplement « bombes magiques » . Miss Tick utilise ces bombes en les projetant brutalement par terre, ce qui les faisait exploser dans un grand « plof » (ou toute autre onomatopée selon les traductions), d'où leur nom. Ces bombes aveuglent, assomment ou parfois hypnotisent quiconque se trouvait à proximité de l'explosion.

Miss Tick De Sortilège 5.jpg

Picsou et Donald ensorcelés.

Autre arme redoutable : sa baguette magique, dont elle se sert pour hypnotiser ses victimes, changer d'apparence ou jeter des sorts importants tels qu'inverser la gravité. Elle possède de plus d'autres baguettes plus spécialisées, ainsi qu'une baguette extrêmement puissante héritée de Circé.

Elle sait aussi créer des philtres d'amour pour rendre Picsou fou amoureux d'elle ou des sérums de vérité pour lui faire dire la combinaison du coffre dans lequel se trouve le sou fétiche. Notons en outre qu'elle se fournit parfois chez Saltano et Adballah, une boutique qui vendait de puissants sortilèges, comme on le voit dans Un petit cadeau très spécial de Don Rosa, publié en 1997.

FamilleModifier

Article principal : Catégorie:Famille De Sortilège

Bien que la sorcière soit très solitaire, plusieurs références à la famille de Miss Tick sont faites. Dans une bande dessinée, elle se fait aider de sa cousine Abrazella et son fidèle serpent Serpentin. Finalement, cette dernière finira par la trahir. Enfin dans l'épisode de La Bande à Picsou, Le miroir magique de Miss Tick, elle déclara que son miroir magique lui venait d'une certaine « arrière-grand-mère Tragica », probablement décédée puisque Miss Tick avait hérité de ses biens. Dans certaines histoires, il est dit qu'elle est l'une des descendantes de Circé, la magicienne. Elle a aussi une nièce appelée Minime, et une grand-mère nommée Mamie Balai. Deux fillettes Hoccus et Pocus ses apprenties l’appelle « tante ».

Miss Tick De Sortilège 6.png

Miss Tick face à Balthazar Picsou.

CaractèreModifier

Miss Tick est persévérante et rancunière : elle ne renonce jamais à son objectif (s'emparer du sou fétiche de Picsou) malgré les nombreux échecs infligés par le célèbre multimilliardaire. Il lui en fait voir de toutes les couleurs en installant un système de sécurité des plus perfectionnés (champ de mines, etc). L'objectif de Miss Tick est donc de se venger de Picsou qui la malmène et de s'approprier son sou.

En coulissesModifier

OriginesModifier

Miss Tick De Sortilège 7.jpg

Miss Tick dans sa première apparition.

Pour créer la magicienne Miss Tick, Carl Barks s'inspira de Morticia Addams, la mère de la famille Addams qui était à l'origine sujet d'une série de gags publiée dans le journal américain New Yorker.

Notons que, même s'il en fut le créateur, Carl Barks ne scénarisa qu'onze histoires avec Miss Tick, et ne dessina que dix d'entre elles. En voici la liste dans leur ordre de parution :

En fait, Carl Barks préférait les Rapetou à Miss Tick, John Flairsou et Archibald Gripsou, malgré le fait que ces personnages sont tous nés sous sa plume. Miss Tick fait ainsi bien plus d'apparitions dans les publications italiennes[3], ce qui est probablement dû à ses origines napolitaines.

NomModifier

Miss Tick De Sortilège par Romano Scarpa 2.jpg

Miss Tick dessinée par Romano Scarpa.

Dans le nom original de la sorcière, Magica fait allusion à l'adjectif magic qui signifie « magique », tandis que Spell signifie littéralement « sortilège ».

Le nom français du personnage joue bien évidemment sur l'adjectif mystique. Reste un interrogation : Tick est-il son nom ou son prénom ? Il semblerait que ce soit la seconde hypothèse qui soit vraie, si l'on en croit l'épisode de La Bande à Picsou L'ombre de Miss Tick s'en va en guerre où Picsou énonce clairement son nom de la façon suivante : Un neveu : « Cette ombre ne te rappelle pas quelqu'un, oncle Picsou ? » Picsou: « Si ! Miss Tick ! Miss Tick de Sortilège ! ».

AnecdotesModifier

Miss Tick De Sortilège La Bande à Picsou.jpg

Miss Tick et son frère transformé en corbeau dans La Bande à Picsou.

Dans l'histoire Canards, cents et destinées ! publiée en 1995 par Don Rosa, Miss Tick remonta le temps afin de dérober le sou fétiche de Picsou au moment même où il le reçut, c'est-à-dire en 1877. Mais une fois la pièce entre ses mains, elle réalisa son erreur ; non seulement cette pièce ne deviendrait plus le premier sou de Picsou — puisqu'il ne l'aurait jamais reçue —, mais le sou fétiche étant à l'origine de la fortune de Picsou, ce dernier n'aurait pas pu devenir le canard le plus riche du monde. On assista alors à la remise du sou par Miss Tick en personne.

Pendant la période 1987-1989, Miss Tick fit de nombreuses apparitions dans les épisodes de la série télévisée, La Bande à Picsou. Dans la série, et malgré ses origines italiennes, elle possédait un très fort accent allemand, qui peut sembler inexplicable et est de toute façon inexpliqué. Certes, il existe une partie germanophone de l'Italie… Mais elle est située très loin du Vésuve ! Dans le doublage italien de la série, on lui donne plus convenablement un accent napolitain.

Miss Tick JDP.jpg

Miss Tick intervenant dans Canards, cents et destinées !, s'opposant à Fergus McPicsou.

Dans Si Donald n'existait pas..., publié en 1994, Don Rosa développa une histoire où Donald n'était jamais né, ce qui entraina des conséquences généralement désastreuses pour tous les personnages qu'il côtoyait. Pour Picsou, les conséquences étaient même très grave : Miss Tick avait réussi à s'emparer de son sou fétiche et était devenu la femme la plus riche du monde.

Cette histoire prouva la nécessité de la présence de Donald (et aussi de ses neveux) aux côtés de Picsou pour repousser Miss Tick. Celle-ci était plus puissante, plus retorse que Picsou. Elle disposa par ailleurs de sa magie pour combattre le vieux canard, et dans chacune des histoires où ils étaient confrontés, Picsou avait besoin de l'intervention de ses neveux pour vaincre la sorcière.

Miss Tick De Sortilège par Giorgio Cavazzano 2.jpg

Miss Tick vue par Giorgio Cavazzano.

Dans l'histoire Obsession publiée en 2010 dans le mensuel Picsou Magazine et écrite par Daan Jippes, Miss Tick parvint à créer, sans le sou fétiche de Picsou, l'amulette qui lui permettrait d'avoir les pouvoirs de Midas. Elle pouvait donc changer en or tout ce qu'elle touchait et devenir riche, mais il y avait un léger problème : elle était obsédée par l'idée de voler le sou fétiche. Elle ira même jusqu'à renoncer à cette amulette pour en faire une autre avec le sou de Picsou, ce qu'elle ne put jamais faire jusqu'à présent.

Dans l'histoire Les femmes de Picsou, dessinée par Andrea Ferraris et scénarisée par Gianfranco Cordara, on découvrit que Miss Tick et Picsou s'envoyaient mutuellement des cartes pour leurs anniversaires, qui étaient très proches par la date. Cela faisait d'eux des concurrents très loyaux.

Noms à l'étrangerModifier

Notes et référencesModifier

  1. À un moment de l'épisode de La Bande à Picsou, L'ombre de Miss Tick s'en va en guerre, Balthazar Picsou dit : « Cette ombre me rappelle quelqu'un... Miss Tick ! Miss Tick De Sortilège ! »
  2. Dans l'histoire inédite en France de Silvia Ziche au scénario et au dessin, Il mistero del papero del mistero, publiée pour la première fois le 11 juin 1996 (CODE I.N.D.U.C.K.S. : I TL 2115-2P)
  3. http://coa.inducks.org/character.php?c=MDS&view=3

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard