FANDOM


Madame Picsou est une histoire en bande dessinée de quatre planches, scénarisée par Olaf Moriarty Solstrand et dessinée par Maria José Sánchez Núñez. Elle a été publiée pour la première fois le 18 janvier 2010 en Suède. Elle met en scène Balthazar Picsou, Miss Frappe, M. et Mme Grossfeld, ainsi qu'un serveur appelé Manfred. L'action se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

M. Grossfeld, millionnaire devant traiter avec Balthazar Picsou, ne parle affaires qu'avec des hommes mariés. Picsou, célibataire endurci, a alors une idée : faire passer Émilie Frappe, sa secrétaire, pour son épouse. Mais rien ne se passe comme prévu...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Picsou doit faire une grosse affaire avec M. Grossfeld au restaurant. Mais, petit détail : Picsou se rappelle qu'il faut être marié pour traiter affaires avec lui. Il lui vient alors une idée : faire passer Miss Frappe pour sa femme. La secrétaire accepte de jouer la comédie, mais sous quelques conditions : une jolie robe,et avoir le droit de pouvoir commander tout ce qu'elle veut au Ritz. Malgré sa radinerie légendaire, Picsou, au pied du mur, accepte de combler le moindre de ses désirs...

Le soir, Picsou et Miss Frappe retrouvent M. et Mme Grossfeld au restaurant. Alors que le premier souhaite aborder le sujet des affaires, le second, quant à lui, ne demande qu'à faire plus ample connaissance avec « la [fameuse] femme » de Picsou. Tout à coup, un collège de Manfred, serveur du Ritz, ayant remarqué Miss Frappe, lui demande qui est la femme assise à la table de Picsou. Après avoir eu sa réponse, le pseudo-serveur se rue sur le "couple" afin de photographier Picsou et « sa femme »... pour envoyer la photographie aux journaux.

Madame Picsou première planche

La première planche de l'histoire.

Le lendemain matin, la presse est au courant du scoop. Miss Frappe, n'en pouvant plus, demande à son employeur d'arrêter cette mascarade, et de raconter toute la vérité aux journaux. Une idée inconcevable pour le milliardaire, qui n'a pas oublié l'affaire à conclure avec M. Grossfeld. La secrétaire, tentant de profiter de la situation, réclame une augmentation pour continuer à jouer la comédie. Picsou, refusant la demande, argue à Miss Frappe que le repas de la veille lui a coûté plus d'un an de son salaire... Une grosse dispute débute entre Picsou et Miss Frappe, qui n'hésitent pas à s'injurier mutuellement.

Tout à coup, M. Grossfeld entre dans le bureau de Picsou pour conclure l'affaire. Face à l'étonnement d'y trouver « sa femme », Picsou dit à M. Grossfeld qu'ils sont à la tête d'une entreprise familiale... jusqu'à ce que Miss Frappe, énervée, dise toute la vérité au millionnaire.

Mais, étonnamment, M. Grossfeld accorde le contrat à Picsou, ajoutant qu'il ne faut pas être forcément marié pour traiter affaires avec lui : juste... être un bon patron ! Preuve à l'appui : Miss Frappe, qui n'a pas hésité à mentir pour aider son supérieur.

Picsou, heureux, accorde finalement une promotion à Miss Frappe... une pause-café de dix minutes ! La scène se finit donc sur une Miss Frappe et un Balthazar Picsou complices, qui rient à gorge déployée.

En coulissesModifier

Cette histoire marque la première et unique apparition de M. Grossfeld, Mme Grossfeld et Manfred.

Parutions françaisesModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans Le Journal de Mickey n°3102 du 12 juin 2013.