Fandom

Picsou Wiki

Le tigre éreinté

6 699pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires3 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Le tigre éreinté est une histoire en bande dessinée de neuf planches scénarisée et dessinée par Carl Barks, écrite le 24 juin 1954 et publiée pour la première fois le 9 mars 1955 aux États-Unis. Elle met en scène Balthazar Picsou en tant que personnage principal, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck. Elle est parue originellement aux États-Unis. L'histoire se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Une course est organisée pour l'animal le plus rapide, le cheval de Picsou contre le tigre du Maharadjah. Le perdant doit offrir son poids en diamants au gagnant, alors le Maharajah se rase, se met nu, et perds tout son poids dans une machine à vapeur qui fait maigrir, avec juste la tête qui dépasse. Picsou perd la course, mais grâce à de l'hélium il s'envole. Il pèse alors 10 fois moins que rien, il a donc gagné.

Résumé completModifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Donald Duck et Balthazar Picsou sont devant un panneau servant a suscité l’intérêt des gens à se rendre au festival de printemps. Mais malheureusement comme le dit Donald, celui-ci a du mal à faire cela. Au dépit de Picsou qui possède des usines de pop-corn, de bonbons, de hot-dogs, ou encore de petits pains qui auraient pu fonctionner à plein régime pour répondre aux besoins du festival. Donald pour expliquer cette perte d’intérêt, dit que les Donaldvillois ne se déplacent plus pour des concours sans intérêts, et veulent quelque chose de plus excitant. De retour chez Donald, Riri, Fifi et Loulou disent à leur riche oncle comment transformer ce simple festival en un gros succès, en effet selon eux une course d'animaux redonnerait de l’intérêt aux festivités, comme des lévriers contre des loups.
Le tigre éreinté planche 1 case 6.jpg

Les neveux conseillent leur oncle.

De plus selon eux il serait bien de remettre un prix à l'animal le plus rapide, ainsi des gens feraient concourir des chameaux, ou encore des zèbres. L'idée séduit énormément le canard en redingote qui ne tarde à se rendre à la salle du comité, afin d'y proposer celle-ci. Quelques jours après, les trois neveux courent chercher leur oncle en train de bêcher le sol, pour lui montrer le nouveau panneau servant à décrire le festival. Celui-ci incite les gens à venir au festival, afin d'y faire concourir leur animal lors de la course, dont le gagnant obtiendra le plus gros prix jamais attribué. Le canard en vareuse de marin est alors surpris, et se demande que peut donc bien être ce fameux gros prix, et son neveu l'amène à un deuxième panneau un peu plus loin, disant que Picsou offrira son poids en diamants au propriétaire de l'animal gagnant. Suite à cette nouvelle, Donald croit difficilement que c'est son oncle qui a fait cela, et file voir celui-ci en lui demandant s'il n'aurait pas perdu l'esprit.
Le tigre éreinté planche 2 case 6.jpg

Donald qui s'inquiète de l'aptitude de son oncle.

Mais le riche canard lui explique que cela le fait passer pour un sportif populaire en effaçant ça réputation d'avare, en plus du fait que le festival attirera une foule qui viendra dépenser son argent en hot-dogs et en bonbons. Mais son neveu continue à trouver que son poids en diamants serait une somme trop exagérée pour ce que ça rapportera par la suite. A cela Picsou assure qu'il sera le seul gagnant de l'histoire, et amène ses neveux voir les écuries où se situent les animaux. Une fois là-bas, il se vante de posséder l'animal le plus rapide de Donaldville, un cheval du nom de "éclair nerveux" exporté du Kentucky, et réputé pour être le cheval le plus rapide du monde.
Le tigre éreinté planche 3 case 5.jpg

Les écuries où se trouve le cheval de Picsou.

Cela était alors la première raison, et à présent le canard en redingote présente la deuxième à ses neveux en disant que tous les autres animaux ont été retirés de la course suite au fait que le cheval les effrayait. Viens ensuite la troisième et dernière raison qui est qu'il ne reste plus qu'une seule minute pour inscrire un animal capable de vaincre le cheval à la course. Un des trois neveux est alors dégoûté qu'aucune course n'aura lieu, quand soudain une luxueuse voiture fait son entrée. Celle-ci appartient au maharadja de Tumignore qui souhaite inscrire son animal à la course, Dents-de-sabre III, le tigre le plus rapide jamais vu en Asie.
Le tigre éreinté planche 4 case 4.jpg

L'arrivée du riche rival.

Donald fait alors remarquer à Picsou qu'un tigre peut courir drôlement vite, quand il remarque que son oncle est au sol évanoui. Une fois rétablit, ce dernier explique à son neveu qu'il s'était assuré qu'il n'y avait ni autruche, ni kangourou, ni lévrier, ni guépard, ni girafe, mais qu'il avait oublié les tigres. Au même moment, le maharadja réalise un discours depuis sa voiture aux personnes présentes autour de lui, dans lequel il dit qu'ayant pris connaissance du prix proposé par Picsou, le célèbre avare précise-t-il, il décide de surpasser cette somme avec un prix encore plus gros, son poids en diamants. Le public ayant appris la nouvelle disent alors que Picsou passe pour un radin, face au prix du riche visiteur qui doit environ peser 150 kilogrammes. Au même moment que la foule discute de cela, les quatre neveux de Picsou se demande où il est passé, et le retrouve à se lamenter auprès de son cheval, en le suppliant de courir plus vite qu'un tigre. Après des recherches, il apprend toutefois qu'un cheval pourrait distancer un tigre sur une distance de 1500 mètres, la longueur exacte de la piste. Mais stressé et voulant être sûr de sa victoire, Picsou commence à gaver sa bête d'avoine. Cependant, les neveux curieux de voir le tigre du maharadja filent le voir. Mais l'animal contrairement à se qu'ils attendaient, n'est pas du tout en forme. Un vétérinaire vient donner son diagnostic à la demande du richissime visiteur, et affirme qu'il a des rhumatismes.
Le tigre éreinté planche 6 case 6.jpg

Le tigre avec ses rhumatismes.

Les trois canards vont alors réconforter leur oncle en lui rapportant la nouvelle, et celui-ci se déclare comme rassuré, mais décide tout de même de donner plus d'avoine à son canasson. Cependant au même moment, le possesseur du tigre est encore plus stressé que son rival, et suite aux conseils des vétérinaires ne pouvant rien pour le tigre, il cours faire un régime à l'aide d'une machine à vapeur fonctionnant au charbon. Picsou ayant appris cela encore une fois par ses neveux vient se plaindre au maharadja qui continue tout de même son régime pour ne pas que cette course entraîne sa ruine.
Le tigre éreinté planche 7 case 8.jpg

Le maharadja perdant du poids dans son bain de vapeurs.

Il décide également de se faire raser entièrement, se faire couper les ongles, retirer ses plombages en or, afin de diminuer son poids. Au même moment, Picsou continue sa plainte, quand on lui apprend que son cheval est malade, suite à avoir mangé trop d'avoine. Le canard en redingote se rend alors lui aussi dans une machine à vapeur, avec laquelle il parviendra peut être à perdre 3 kilogrammes avant la course.
Le tigre éreinté planche 8 case 6.jpg

Le cheval de Picsou lui aussi en mauvais état.

Mais, arrive enfin l'heure tant attendue de certains et redoutée de d'autres de la course. Les animaux sont tous deux portés jusqu'à la ligne de départ, tandis que les deux riches participants continuent tous deux leur cure d'amaigrissement en écoutant la course par haut-parleurs. La course s’apprête à commencer, lorsque le cheval de Picsou est effrayé par le tigre pourtant amorphe du maharadja, et s'enfuit entraînant la déclaration de Dents-de-sabre III comme vainqueur par défaut. Le possesseur du tigre fou de joie sort de sa machine à vapeur, extrêmement amaigri, afin d'aller chercher son prix une fois la pesée passée.
Le tigre éreinté planche 10 case 5.jpg

Picsou annonçant à son rival amaigrit qu'il est le seul vainqueur du festival.

Cependant de son côté Picsou ne partage pas cette joie, et n'ayant pas perdu un seul kilogramme, il se demande que faire. Quand ses neveux accompagné d'un dentiste déclarent avoir la solution au problème. Peu après, à la remise des prix le riche canard est amené au bout d'une ficelle comme un ballon, dû à l'hélium, et celui-ci déclare vouloir être pesé afin que le maharadja lui donne un boisseau de diamants, vu qu'il pèse 30 kilogrammes de moins que rien !

En coulissesModifier

Zio Paperone e la grande corsa.jpg

Couverture du Albi della rosa / Albi di Topolino no361 illustrant l'histoire, dessinée par l'italien Giuseppe Perego.

Publication françaiseModifier

Cette histoire est parue en France dans:

  • Le Le Journal de Mickey no197
  • Le recueil du Journal de Mickey no8
  • Le Spécial Mickey Géant no1615
  • l'album Mickey Géant no1615 (numéro ayant le même contenu que le Spécial Mickey Géant)
  • L'œuvre dessinée de Carl Barks no2
  • Le Picsou Magazine no374
  • Le recueil de Picsou Magazine noB41
  • La Dynastie Donald Duck no5.

RemarquesModifier

  • Dans Qui bien se pèse..., du même scénariste et dessinateur, le poids de Picsou est dit comme étant de 10 kilos, ainsi si l'on prend cela en considération dans cette histoire, Picsou ne met en jeu que 10 kilos de diamants en comparaison des 150 kilos du maharadjah.
  • Cette histoire ne se termine pas avec une page entière.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard