FANDOM


Bandeau Le pro du vol

Le pro du vol ! est une histoire de Carl Barks publiée pour la première fois en mars 1944 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, ainsi que plusieurs autres Donaldvillois dont le maire de Donaldville.

SynopsisModifier

Riri, Fifi et Loulou s'entraînent pour participer à un concours de cerfs-volants, mais Donald se déguise en fillette et fait voler le sien plus haut pour les faire enrager...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Le pro du vol ! - extrait 1

Donald observant ses neveux.

Observés par leur oncle Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou s'entraînent pour le concours de cerfs-volants de cet après-midi ; et ce dernier n'est visiblement pas satisfait de ce qu'il voit, pensant qu'avec lui le cerf-volant volerait deux fois plus haut. Ainsi, Donald décide de fabriquer lui même un cerf-volant qui les rendra verts de jalousie, et prévoit même de se déguiser en fillette pour les faire enrager.

Le pro du vol ! - extrait 2

Donald habillé en fillette, provoque ses neveux...

Un peu plus tard, Donald met son idée en application et, travesti, en petite fille, il se fait passer pour la nouvelle de l'école. Ainsi, il se met à provoquer les neveux en leur disant que leur cerf-volant ne grimpe pas très haut et qu'ils n'ont pas l'air d'y connaître grand chose. Il va même jusqu'à les irriter en faisant voler le sien devant leurs yeux en exécutant différentes figures en prétendant que ce sera une fille qui remportera le concours de ce soir. C'est alors que Donald se baisse pour ramasser un joli bouton d'or dans l'herbe, et l'un des neveux, visiblement irrité par l'attitude de la fillette, utilise son lance-pierre pour lui envoyer un projectile droit sur le croupion ! À ces cris de colère, les neveux reconnaissent vite la voix de leur oncle et entreprennent de fuir avant de se faire passer un savon.

Le pro du vol ! - extrait 3

Donald attaché aux cerfs-volants, volent au dessus du lac.

Poursuivis de près par Donald, les enfant vont se cacher derrière une clôture et, profitant de leur cachette, ils lancent des billes par terre pour arrêter leur poursuivant ; à peine posé le pied dessus, Donald glisse et s'envole pour se retrouver accroché à une branche par le bas de sa jupe. Riri, Fifi et Loulou voyant leur oncle dans cette position de faiblesse décident d'en profiter pour lui donner une leçon. Aussi, ils attachent leur cerf-volant et celui de la fillette à la jupe de leur oncle ; ainsi attachés, les cerfs-volants tirent le pauvre canard dans les airs. Donald, qui n'a aucune idée de ce qui se passe, a toujours la vue obstruée par sa jupette qui s'est enroulée autour de sa tête ; alors, il décide d'y faire un trou pour y voir plus clair. Ceci fait, le pauvre canard se rend compte qu'il se trouve dans les airs à plusieurs mètres du sol ! Pris de panique, il hurle pour que ses neveux le fassent redescendre, mais ces derniers n'ont l'intention de l'aider qu'à condition qu'il promette de ne plus se moquer d'eux. Donald n'a pas d'autre choix que d’accepter.

Le pro du vol ! - extrait 4

Riri, Fifi et Loulou refusent de croire que des filles vont remporter le concours...

Plus tard, la famille Duck de retour dans leur jardin, aperçoit au loin d'autres cerfs-volants qui volent à au moins trente mètres du sol. Impressionnés, les canards décident d'aller voir les garçons qui les dirigent ; mais à leur grande surprise, les cerfs-volants ne sont pas dirigés par des garçons mais par des filles de l'école D. Brouillarde qui s’entraînent pour le concours ! Abattus, les canards n'ont pas l'intention de laisser des filles gagner le concours. Donald décide alors de construire un autre cerf-volant qui volera plus haut que les aigles. Les quatres se mettent alors au travail, pressés par le manque de temps. Bien décidé à gagner, Donald ne lésine pas sur le matériel et, un peu plus tard, leur cerf-volant est enfin prêt, mais celui-ci est beaucoup trop gros et les neveux sont incapables de le diriger. Donald convient alors de le diriger lui même, mais comme le concours est réservé au jeunes enfants, le canard pioche encore une fois dans sa malle aux déguisements.

Le pro du vol ! - extrait 5

Donald à du mal à contrôler son serf volant.

Dans la soirée, le concours démarre et une nuée de cerfs-volants envahit le ciel de Donaldville avec en tête les filles de D. Brouillarde. Tout près de là, Donald, déguisé en jeune de cinq ans, décide de lancer le sien à l'avance pour impressionner les juges ; mais, comme s'y attendait les neveux, leur cerf-volant est beaucoup trop grand. Il se fait ainsi emporter par un vent violent et Donald a bien du mal à le retenir. Donald réussit quand même à le retenir le temps de passer devant les juges, ces derniers voyant la hauteur à laquelle il se trouve décident de faire de lui le vainqueur ; mais les pieds de Donald qui traînent sur le sol ont provoqué tellement de poussière qu'on ne voit plus qui le dirige !

Pendant ce temps, Donald est toujours accroché à l'engin volant qui le fait passer à travers un amas de ronces et épines. Atteignant la clôture d'une maison avoisinante, Donald réussit à attacher son cerf-volant à un poteau ; mais voilà qu'il aperçoit que son costume est resté dans les ronces. Il se rend compte que, si les juges le voient, il sera disqualifié. Regardant par un trou dans la clôture, il aperçoit une corde à linge mais le seul habit qui s'y trouve est une robe ! Donald n'a pas d'autre choix que de la mettre avant l'arrivée des juges. Ainsi, tous le journaux du soir publient l'histoire : « Donna Duck, une fillette remporte le concours de cerfs-volants ! » titre un journal accompagné d'une photo de Donald en petite fille. Selon le maire, il s'agit de « la gamine la plus mignonne qu'il n'ait jamais vue ». Donald en est tout retourné !

Le pro du vol ! - extrait 6

En coulissesModifier

Cette histoire a été écrite et dessinée par Carl Barks comme une histoire de dix pages à trois bandes par page, mais elle fut publiée en sept page. L'histoire a été coupée, les cases ont été réduites ou agrandies pour coller au nouveau format. Certaines cases, dessinées par un autre que Barks, ont été ajoutées pour remplir l'espace vide causé par les altérations. À noter que la version originale est aujourd’hui perdue.

L'histoire a été victime de diminution de la taille de la bande dessinée, qui a été causée par des restrictions de papier au cours de la Seconde Guerre mondiale. En conséquence, il y avait trop de pages de documents pour s'adapter au nombre de pages imprimées disponibles. Cela a fait que l'éditeur a décidé de couper l'histoire de la manière la moins douloureuse possible, plutôt que d'omettre l'œuvre dont il avait déjà payé pour.

Galerie d'imagesModifier

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée quatre fois en France, dans :

Précédée par Le pro du vol ! Suivie par
Le canard aux culottes d'acier
Hr (5)
Histoire de Carl Barks
1re parution : Mars 1944
Trois canards très cochons
Trois canards très cochons illustration

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.