Fandom

Picsou Wiki

Le petit peuple de la vallée sauvage

6 698pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires8 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Le petit peuple de la vallée sauvage est une histoire en bandes dessinées scénarisée par Paul Halas et Brian Claxton, dessinée par Vicar et publiée pour la première fois le 23 novembre 1992 au Danemark. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck en Alaskaïe.

HistoireModifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Les protecteurs de la valléeModifier

Les ducks arrivent en hélicoptère au dessus des forêts vertes d'Alaskaïe. Le gouverneur de la vallée Marnla souhaite rencontrer Balthazar Picsou à propos d'un projet de centrale hydro-électrique fraîchement signé. En rejoignant le gouverneur, le milliardaire réalise que de nombreux arbres sur la route auraient du être abattus, afin de pouvoir inonder la vallée. Le gouverneur est en colère car le travail d'élagage n'a toujours pas été fait par les équipes de Balthazar Picsou. Il exige que ceci soit fait au plus vite sous peine de dire au revoir au contrat.

Picsou interpelle au plus vite, furieux, un de ses employés. Celui-ci explique que les bûcherons ont peur de faire leur travail et ne quitteront plus le chalet qui leur sert d'abri. Des personnes de petite taille protégeraient la vallée contre les étrangers. Picsou est sceptique et son employé lui montre une séquence vidéo filmée par une caméra de surveillance. De petites personnes à allure et démarche inhabituelle déambulent dans la forêt.

Les ducks décident alors de leur tendre un piège. Riri, Fifi et Loulou tendent une ficelle basse, au milieu du sentier, sur laquelle est accrochée une clochette de façon à piéger toute personne passant par là. Ils tirent à courte-paille la personne qui attendra le passage des visiteurs nocturnes.

Premier contact avec les Gens Modifier

Donald Duck se retrouve au pied d'un arbre, entouré d'un duvet, à attendre le son de la clochette. C'est alors qu'il se plaint de sa malchance et qu'il sent le sommeil l'emporter que le son de la clochette retentit. Donald lance l'alerte et se retrouve attaqué à coups de poings par un des petits protecteurs de la vallée. Celui-ci s'enfuit, alerté par les appels de Picsou et des triplés. Donald arrache cependant un morceau de tissu de l'inhabituel costume du visiteur. Picsou remarque, stupéfait, que le bouton accroché au tissu est en or.

IMG 20140819 173622.jpg

Les Gens encerclent les ducks...

Le lendemain, les ducks partent à la poursuite de la petite personne en suivant ses traces de pas encore bien visibles. Donald compte prendre un fusil mais Picsou l'en dissuade. Donald emporte toutefois quelques bâtons de dynamite. Les traces de pas s'arrêtent devant une zone de végétation dense. Un des triplés remarque qu'un trou est caché sous un des buissons. La famille s'aventure alors dans un tunnel étroit, vers l'inconnu. Au bout du tunnel, ils sont pris en embuscade par les petites personnes, armées de lances, qu'ils pistaient. Ils les conduisent vers leur monde sous-terrain et dévoilent leur identité ; les Gens.

Ennemis publics numéro un... ou deux Modifier

Alors qu'il est questionné sur les raisons de sa venue, Picsou explique qu'il veut savoir qui cherche à saboter son projet de centrale. Les Gens sont en colère, le projet de centrale consiste à couper les arbres et à noyer leur monde. Alors que les ducks sont sur le point de se faire lyncher, un haut-responsable des Gens rappelle que la justice expéditive ne fait pas partie de leurs mœurs. Il fait par conséquent appel à l'oracle. Celui-ci demande à ce qu'ils soient jugés par le tribunal des Gens. Les accusés sont installés dans un véhicule sur rail qui traverse un réseau de tunnels et cavernes. Le véhicule est contraint de s'arrêter car un ébouli bloque le rail. Un des triplés aperçoit d'immenses yeux brillant dans un trou dans la paroi de la cavité. Un groak surgit du trou et vient attaquer le convoi. Donald sort un bâton de dynamite, allume la mèche, et le lance dans la mâchoire d'un groak. Celui-ci est visiblement malade et se rue vers le trou d'où il est venu. Les Gens avaient scellé leur tunnel mais des travaux venant de la surface l'ont rouvert.

Le convoi arrive finalement au tribunal. L'acte héroïque de Donald devrait atténuer leur peine. Picsou est questionné sur ses projets de centrale, et sur ce que cela implique : la noyade des Gens et de toute leur communauté. Picsou explique pour sa défense que son peuple a besoin d'électricité. À cela, le magistrat répond que bien qu'ils aient aussi besoin d'électricité, ils n'ont pas noyé leur société pour autant.

Un homme surgit dans le tribunal, afin d'alerter tout le monde de l'invasion soudaine des groaks. Le magistrat ordonne l'évacuation de la cité.

Contre les groaks Modifier

Donald poursuivi par un groak.jpg

Donald Duck n'a plus rien pour combattre les groaks.

Balthazar Picsou et Donald Duck allument les bâtons de dynamite et partent au combat contre les groaks. Ils lancent les bâtons dans la machoire des groaks. Tout se déroule bien jusqu'à ce que Donald fasse tomber le paquet d'allumettes dans l'eau. Il se retrouve poursuivi par un groak et tombe malencontreusement dans l'eau et éclabousse le groak.

Les groaks craignent l'eau, et les triplés remplissent leurs casquettes d'eau tout en poursuivant les groaks apeurés. Picsou demande l'aide des Gens et ils parviennent ainsi à ramener les groaks de là où ils viennent. Donald veut sceller le tunnel d'où ils viennent mais il est à court d'alumettes. Il arrive à tirer du feu d'un des groaks en pressant son corps, et lance finalement un bâton de dynamite vers l'entrée du tunnel.


Héros de la nation Modifier

Les ducks sont promus héros de la nation et se voient offerts les clés de la cité. Il ne reste plus qu'à régler le problème de la centrale. Le dirigeant des Gens souhaite montrer à Picsou leur propre centrale. Ils tirent l'eau de la rivière qui est chauffée par du magma provenant du centre de la Terre. La vapeur produite fait tourner des turbines et produit de l'électricité. Picsou décide d'en construire une à une plus grande échelle. Un déchet est cependant produit par ce type de centrale : de l'or. Picsou propose bien évidemment de leur en débarrasser. Lors de l'inauguration de la centrale, trois Gens, déguisés en enfants coupent le ruban.

Les trois Gens déguisés en enfants, coupant le ruban.

En coulissesModifier

Galerie d'imagesModifier

Parutions françaisesModifier

En France, cette histoire ne parue que dans le Super Picsou Géant no60 publié en juin 1994.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard