FANDOM


Tick, Trick und Track Le saviez-vous ? L'un des problèmes liés à la création de ce film est dû aux voix ; Clarence Nash pouvait encore faire celle de Donald Duck, bien qu'il le fasse depuis 1934, mais ni Walt Disney, ni Jim MacDonald, ne pouvaient faire celle de Mickey. Ainsi, c'est donc Wayne Allwine qui a pris la relève !

Le Noël de Mickey (Mickey's Christmas Carol en version originale) est un moyen métrage des studios Disney. Sorti en 1983, il est adapté du conte de Charles Dickens, Un chant de Noël (A Christmas Carol).

SynopsisModifier

Le soir de Noël, Ebenezer Scrooge, un vieil entrepreneur avare et égoïste, reçoit la visite du fantôme de son ancien associé, Jacob Marley. Celui-ci tente de lui faire entendre raison de son comportement qui ne pourra jamais le rendre heureux.

Et pour cause, Jacob lui-même qui « escroquait les veuves et grugeait les pauvres » est désormais condamné à trainer de lourdes chaînes « pour l'éternité et peut-être même au-delà » comme châtiment. La nuit qui suit cet entretien, il reçoit la visite successive de trois esprits: Jiminy Cricket pour les Noëls passés, Willie le géant pour les Noëls présents et Pat Hibulaire pour les Noëls futurs. Chacun des trois fantômes lui fait prendre conscience qu'il ne trouvera la paix qu'en se consacrant aux autres.

En coulissesModifier

CommentairesModifier

Le Noël de Mickey est une adaptation d'un classique de la littérature anglaise signé du célèbre écrivain Charles Dickens. Issu d'une famille modeste, ce dernier a beaucoup souffert, dans sa jeunesse, de sa situation sociale. Il parvient néanmoins à mener des études qui le conduisent, pour son premier poste, à entrer dans un cabinet juridique. Poussé par la grande curiosité intellectuelle qui le caractérisera d'ailleurs toute sa vie, il fréquente assidûment les salles de lecture.

Le Noël de Mickey 1
Employé ensuite comme sténographe dans une revue, il fait ses premiers armes d'écrivain et ne tarde pas à créer l'évènement. Il signe ainsi, en 1837, Les Aventures de M. Pickwick, vite reconnu comme un chef-d'œuvre de l'humour anglais. Le succès lui souriant, il partage dès lors sa vie entre la littérature et les voyages. Il meurt ainsi, riche et célèbre, à cinquante-huit ans.

Écrivain engagé, Charles Dickens a su concilier tout au long de sa vie – grâce à un talent de conteur indéniable – une féroce condamnation de la misère et de l'exploitation industrielle avec une description toujours juste et emplie d'humour de la vie quotidienne. Ses personnages caractéristiques et ses œuvres inoubliables (Oliver Twist, David Copperfield ou Un chant de Noël) ont fait de lui une figure centrale de la littérature anglaise du XIXème siècle.

Le Noël de Mickey 2
L'origine du moyen-métrage Le Noël de Mickey remonte à 1974. Cette année-là, Walt Disney Records sort dans les bacs un disque du conte de Charles Dickens. Dans cet enregistrement, les personnages légendaires des grands films d'animation et des cartoons Disney tiennent les rôles principaux. Mickey Mouse est ainsi Bob Cratchit, Dingo, Jacob Marley, Merlin, le fantôme des Noëls passés et la sorcière de Blanche Neige et les sept nains, le fantôme des Noël futurs. Tout naturellement, Balthazar Picsou assume Ebenezer Scrooge, juste retour des choses puisque Carl Barks, créateur du personnage pour la bande dessinée, s'est inspiré à la base de celui de Dickens pour lui donner naissance. Il lui a même attribué une partie de son nom, Picsou arborant en anglais le patronyme de Scrooge McDuck.

Le disque rencontre un vif succès aussi bien auprès du public que des animateurs maisons des studios Disney. Un de leurs vétérans, Burny Mattinson, tombe littéralement sous le charme de l'histoire de Charles Dickens et souhaite marquer, avec elle, le grand retour de Mickey au cinéma, absent du grand écran depuis sa dernière apparition en 1953 dans le cartoon Mickey à la plage. En 1981, Ron Miller, mari de l'une des filles de Walt Disney, mais également président des studios de feu son beau-père, valide le projet. Le travail d'adaptation est alors mis sur les rails. De nombreux jeunes artistes se consacrent au moyen-métrage et vont, pour la plupart, se faire la main sur ses personnages légendaires. Parmi eux, se trouve Glen Keane, le fabuleux animateur de Tarzan qui s'occupe ici de Dingo et de Willie le géant.

Le Noël de Mickey 3

Scrooge illuminé par la bonté.

Pour parfaire l'adaptation, le réalisateur s'inspire d'une autre production mettant en scène Mickey. Mickey et le haricot magique, extrait de Coquin de printemps, sert, en effet, de modèle, notamment pour son rythme. De nombreux personnages le composant sont aussi mobilisés, tels Mickey, Donald, Dingo, Willie le géant et Jiminy Crickett (qui remplace, par rapport à la version audio, Merlin en tant que fantôme des Noëls passés). D'autres, Crapaud Baron Têtard et ses compagnons, proviennent eux de La mare aux grenouilles tiré du Crapaud et le Maître d'école et renouent ainsi avec le cinéma. Enfin, tout le catalogue Disney est mis a contribution : Pat Hibulaire assume, en lieu et place de la sorcière de Blanche Neige et les sept nains, le rôle du fantôme des Noëls futurs, Daisy Duck endosse, elle, le personnage d'Isabelle, l'amour perdu d'Ebenezer Scrooge et Minnie Mouse, celui de la femme de Bob Cratchit. Riri, Fifi et Loulou Duck, Tic et Tac, Clarabelle Cow, Horace Horsecollar, Clara Cluck, Peter Pig, Gus Glouton, Pig et Patricia Pig font aussi partie de l'aventure tandis que Grand-mère Donald effectue, pour le film, sa seule et unique apparition cinématographique de tous les temps.
Le Noël de Mickey 4

Au delà de ces considérations, Le Noël de Mickey partage un autre point commun avec Mickey et le haricot magique, et, au delà, Coquin de printemps. Le long-métrage avait, il est vrai, marqué à l'époque le passage de relai entre Walt Disney et Jim Macdonald dans le doublage de Mickey. Le moyen-métrage voit, lui, le flambeau changer de main entre Jim Macdonald et Wayne Allwine, un assistant bruiteur, qui devient ainsi la troisième voix officielle de l'ambassadeur Disney au cinéma (il assurait, en fait, déjà la prestation vocale dans les parcs à thème).

Le Noël de Mickey 5

La scène finale de Le Noël de Mickey.

Le Noël de Mickey reçoit un accueil exceptionnel du public qui réserve à l'œuvre rapidement un rang de film culte. Il est vrai qu'elle réunit tout le savoir faire Disney et offre à Mickey l'autre rôle mythique de sa carrière, après celui de L'apprentie sorcier dans Fantasia. Le charme et l'émotion sont omniprésents tandis que les personnages explosent littéralement leur capital sympathie.

Les fans saluent, quant à eux, la réunion de toutes « leurs stars » dans des conditions optimales. Même les professionnels du cinéma déposent, un temps, leurs armes en accordant au dessin animé une nomination pour l'Oscar du meilleur court-métrage qu'ils ne transforment toutefois pas, en refusant finalement de lui attribuer la fameuse statuette.

DistributionModifier

Picsou dans Le Noël de Mickey
  • Balthazar Picsou: Ebenezer Scrooge
  • Mickey Mouse: Bob Cratchit
  • Donald Duck: Fred Honeywell, neveu d'Ebenezer
  • Dingo: Jacob Marley
  • Jiminy Cricket: Le Fantôme des Noëls passés
  • Daisy Duck: Isabelle, amour de jeunesse d'Ebenezer
  • Willie le Géant: Le Fantôme des Noëls présents
  • Minnie Mouse: Emily Cratchit
  • Jojo: Tiny Tim Cratchit
  • Melody Mouse: Martha Cratchit
  • Pat Hibulaire: Le Fantôme des Noëls futurs
  • J. Thaddeus Toad (M. Crapaud): M. Fezziwig

Parmi les autres personnages du film, on peut trouver, comme précédemment dit, entre autres: Riri, Fifi et Loulou, Horace Horsecollar, Clarabelle Cow, Grand-mère Donald, Tic et Tac, Gus Glouton, Clara Cluck, Patricia et Peter Pig; Max Hare des Silly Symphonies; les Trois Petits Cochons, le Grand Méchant Loup et ses neveux; Crapaud, Rat, Taupe, Blaireau, Cyril Proudbottom et les fouines de la Mare aux Grenouilles du film Le Crapaud et le Maître d'école (1949); l'oncle Waldo des Aristochats (1970); Dame Gertrude, Toby et Bobby de Robin des Bois (1973)...

Voix originalesModifier

  • Alan Young: Scrooge (Picsou) / Ebenezer Scrooge
  • Wayne Allwine: Mickey Mouse / Bob Cratchit (Bob Pratchett)
  • Hal Smith: Goofy (Dingo) / Jacob Marley
  • Will Ryan: Willie the giant (Willie le géant) / Ghost of Christmas Present (Fantôme des Noëls présents), Peg Leg Pete (Pat Hibulaire) / Ghost of Christmas Yet to Come (Fantôme des Noëls à venir)
  • Eddy Carroll: Jiminy Cricket / Ghost of Christmas Past (Fantôme des Noëls passés)
  • Patricia Parris: Daisy Duck / Isabelle
  • Dick Billingsley: Morty Mouse (Jojo) / Tiny Tim
  • Clarence Nash: Donald Duck / Fred Honeywell

Chanson du filmModifier

La chanson Oh! What a Merry Christmas Day a été écrite et composée par Irwin Kostal. Chaque doublage français possède sa version, proposant des paroles différentes: « C'est aujourd'hui jour de Noël » dans le 1er doublage français, « Les cloches sonnent, c'est Noël » dans le deuxième et « Vive la magie de Noël » dans le troisième.

DistinctionsModifier

  • Nomination à l'Oscar du meilleur court métrage d'animation 1983.

Sorties vidéoModifier

Une première édition VHS était disponible en 1984 (premier doublage) en même temps qu'une diffusion sur NBC; il a été réédité quelques années plus tard dans la série des Mini Classiques (deuxième doublage).

Le film est proposé dans le coffret DVD Mickey Mouse, les années couleur deuxième partie (deuxième doublage). Il est également intégré, dans une version légèrement modifiée, à la compilation DVD Mickey, la magie de Noël parue en 2002 (troisième doublage). La collection Les Intemporels (2009) propose quant à elle le premier doublage.

Liens externesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard