Fandom

Picsou Wiki

Le Canard le plus riche du monde

6 913pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires5 Partager

Le Canard le plus riche du monde, également appelée Le Bâtisseur d'empires du Calisota, est une histoire en bandes dessinées de Keno Don Rosa publiée en avril 1994. C'est le onzième et avant-dernier épisode de La Jeunesse de Picsou mettant en scène Balthazar Picsou et ses sœurs, Matilda et Hortense, ainsi que le sorcier Houla Lala, le zombie Bombie, les employés de Picsou Clerkly et Miss Frappe, Rodolphe Duck et ses enfants Donald Duck et Della Duck. On peut aussi y voir Edith O'Drake, Fergus McPicsou et John McPicsou, en tant que souvenirs.

SynopsisModifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Entre 1909 et 1930, Picsou parcourt le monde entier pour faire des affaires, fonder des entreprises, contrôler ses empires économiques. Mais, en 1909, à Donaldville, ses sœurs sont lassées de gérer sa fortune dans le coffre-fort ; elles voudraient voir le monde. Elles suivent Picsou au cours d'un voyage en Afrique dans laquelle celui-ci va commettre son unique mauvaise action pour s'accaparer les terres d'une tribu vaudou.

Elles retournent à Donaldville, pendant qu'il continue à parcourir le vaste monde, les opportunités ne cessant de succéder jusqu'à son retour, enfin, à Donaldville en 1930. Malheureusement, la fortune de Picsou l'a rendu grincheux et très avare. Il ne fait même pas attention à la fête que ses sœurs ont organisée en l'honneur de son retour. Elles le quittent donc pour toujours pendant que le milliardaire radin découvre qu'il est devenu le canard le plus riche du monde.

Résumé completModifier

Section à compléter Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

En coulissesModifier

Cette partie contient du texte paru dans le Picsou Magazine no373, dans la rubrique « Club 313 » (© Disney Hachette Presse)

«  Depuis que j'ai commencé à planifier la Jeunesse de Picsou vers 1991, je savais que cette partie serait un vrai casse-tête. C'était déjà dur de raconter cinq années en quinze pages. Et une fois ses années de prospecteur et son installation à Donaldville racontées, il ne restait plus grand chose pour les 45 années suivantes, Picsou les passant à bâtir son empire et sa fortune. Avec l'idée d'amener Picsou jusqu'à cette nuit de Noël 1947 sur le Mont Ours, je devais combler toutes ces années depuis 1902, sans réunir une collection d'anecdotes ennuyeuses. Autre problème : en voulant utiliser les souvenirs de Picsou éparpillés dans les histoires de Barks, il restait toujours un détail qui me faisait tourner en bourrique. Dans Bombie le zombie, il y a une des premières histoires avec Picsou. Mais sa personnalité n'était pas encore "solidifiée" dans l'esprit de Barks, celui-ci n'ayant pas encore réalisé que le magnat serait un jour regardé comme sa plus grande création. L'histoire contenait des stéréotypes raciaux et d'autres faits inacceptables, comme Picsou réalisant son deuxième million en 1879, 70 ans avant 1949, date de création de Bombie ! Mais pire que tout, Picsou dépossédait de pauvres Africains de leurs terres avec l'aide d'un gang de bandits. Yow ! Au départ, j'avais simplement décidé d'ignorer cette histoire pour la Jeunesse de Picsou... Puis me vint à l'esprit que ces deux problèmes pouvaient se résoudre ensemble ! L'idée était que plus la fortune de Picsou s'agrandissait, plus son immoralité augmentait, allant jusqu'à franchir la ligne rouge : Picsou devenant pire que Gripsou, une seule fois dans sa vie... Ça pouvait être mon histoire. Car ce dérapage pourrait le hanter des dizaines d'années durant et enfin lui servir de leçon... J'ai finalement réussi à trouver des explication pour tout... sauf cette année 1879 que j'ai préféré oublier !  »

— Don Rosa

Références à Carl BarksModifier

Les références à Carl Barks sont nombreuses puisque Don Rosa s'est servi des récits que Picsou fait de ses aventures passées dans les histoires dessinées par Carl Barks. Don Rosa revient ainsi sur les éléments essentiels de certaines histoires classiques de Barks :

  • Les actions cachées dans un mur fait de bouteilles de verre dans le Nevada pour échapper aux Mac Vipère : Le mystère du train fantôme ;
    Captureqkjlsfpdoiuafzies.jpg

    Picsou cachant ses actions

  • En Afrique, la seule mauvaise action de Picsou contre le village du sorcier vaudou, Houla Lala, qui se vengea en lançant aux trousses de Picsou Bombie le zombie que Donald dut affronter par la suite dans une histoire homonyme de 1949 : Bombie le zombie ;
  • La trouvaille et la perte du rubis à rayures (ou rubis strié) sont racontées : Un rubis pour la haute.

Don Rosa raconte l'apparition dans l'univers de Picsou de plusieurs personnages :

  • La secrétaire Émilie Frappe, une des nombreux employés embauchés par les sœurs Picsou ;
  • Donald Duck et sa sœur Della, enfants, font une apparition, lors du retour de leur oncle à Donaldville.

Sur l'univers établi par Carl Barks Modifier

La fin de cette histoire permet à Don Rosa de relier sa biographie de Picsou à l'apparition de ce personnage sous la plume de Carl Barks dans Noël sur le mont Ours en 1947 dans une aventure de Donald. Picsou, en refusant de montrer quelque amour ou reconnaissance que ce soit à sa famille, coupe tout lien avec les siens. Il va s'isoler petit à petit, jusqu'à ce jour de Noël 1947, où il invitera son neveu à passer le réveillon dans un chalet pour tester son courage.

Hrsshhhd.jpg

Case extraite de l'épisode 11.

Don Rosa commence à creuser l'ambivalence du personnage de Picsou entre l'avare sans cœur et le frère honnête. Tout au long de ces années d'enrichissement et d'aventures solitaires, les deux caractères se confrontent régulièrement. Néanmoins, pour montrer que la victoire du cœur d'argent sur le cœur d'or n'est pas sûre, Don Rosa ne marqua pas l'habituel mot « FIN », mais : « Ce n'est pas fini ! ». Dans une histoire postérieure à la publication de celle-ci, La Harpie de la percée de la Culebra, il insistera à nouveau sur cette évolution de Picsou.

Donald, pour sa première apparition dans la vie de Picsou, montre son célèbre mauvais caractère, mais également, une pertinence dans ces actes : il botte les fesses de son oncle après l'injuste colère de celui-ci.

Références historiques et culturelles Modifier

Don Rosa reconstitue le plus fidèlement possible les décors des pays d'aventure de cette époque : l'Afrique noire, l'exploration des pôles. Il fait même vivre le naufrage du « Titanic » à Picsou, ce qui semble lui avoir donner ensuite l'idée de devenir chasseur d'épaves.

Néanmoins, il détourne le contexte révolutionnaire de la rencontre entre Picsou et le tsar Nicolas II de Russie pour lancer son héros dans la quête du rubis strié et laisser place à l'humour.

Sur le tableau du « Top 150 des milliardaires » accroché dans un des bureaux du coffre, Picsou note qu'il a dépassé la fortune de William Randolph Hearst. Ce personnage a réellement existé et inspira le héros du film Citizen Kane d'Orson Welles, film dont Don Rosa reprit les premières scènes pour introduire le dernier épisode de la Jeunesse, Le Reclus du Manoir McPicsou.

À la fin de l'aventure, suite à une brouille, Matilda Picsou quitte son frère... Elle le retrouve bien plus tard, dans l'histoire Une lettre de la maison. Cette situation est aussi celle du comte de Dorincourt avec sa sœur Giselle dans le film de 1980 Petit Lord Fauntleroy.

Galerie d'images Modifier

PublicationsModifier

Cette histoire a été publiée pour la première fois le 11 avril 1994 simultanément dans les magazines suédois Kalle Anka & C:o no1994-15 et islandais Andrés Önd no1994-15.

Publications françaisesModifier

Cette histoire est parue six fois en France, dans:

Précédée par Le Canard le plus riche du monde Suivie par
L'Envahisseur de Fort Donaldville

Jeunesse Picsou 10.jpg
Histoire longue de Don Rosa

1re parution : avril 1994
Si Donald n'existait pas...

Si Donald n'existait pas....jpg

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard