FANDOM


La boussole parapsychologique est une histoire en bande dessinée de soixante planches, scénarisée par Guido Martina et dessinée par Massimo De Vita, publiée pour la première fois du 18 au 25 mai 1975 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Fantomiald, Géo Trouvetou ainsi que Riri, Fifi et Loulou Duck. Elle se déroule à Donaldville.

Synopsis Modifier

Alors que Balthazar Picsou retrouve un ancien manteau, souvenir de son passé de chercheur d'or dans le Klondike, il se souvient également d'un trésor qu'il avait caché chez lui. Mais désormais, son ancien chez lui est habité par Donald. Comment pourrait-il récupérer ce trésor ?

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Alors que Balthazar Picsou retrouve un ancien manteau qu'il portait avant de partir au Klondike, il y retrouve à l'intérieur une carte sur laquelle se trouve le plan de la maison de Donald. Habitant avant dans cette maison, Picsou y avait caché un carton très précieux. Mais aujourd'hui, il souhaite récupérer ce trésor sans que Donald s'en aperçoive. Il appelle donc chez son neveu. Riri, Fifi et Loulou décrochent le téléphone et expliquent à Picsou que Donald est absent.

Pendant ce temps-là, sous une chaleur aride, Donald va chez Géo Trouvetou. Ce dernier a mis au point une nouvelle invention, le gel en poudre, qui permet de se rafraîchir lorsqu'il fait très chaud. Géo Trouvetou montre également à Donald la boussole parapsychologique qui permet de lire les pensées de quelqu'un. Donald décide d'essayer cette invention avec enthousiasme.

Chez Donald, cela fait trois fois qu'oncle Picsou téléphone. Il explique à Riri, Fifi et Loulou que Donald doit l'appeler dès qu'il rentre chez lui afin de lui proposer des vacances gratuites. Bien sûr, Balthazar Picsou veut éloigner Donald de chez lui. Après avoir raccroché le téléphone, les trois neveux pestent contre leur oncle. Mais où peut-il être ?

Du côté de chez Géo Trouvetou, Donald décide d'essayer la boussole parapsychologique sur ses neveux. Il oriente donc cette boussole dans la direction de sa maison et découvre les pensées de ses neveux, le traitant de « paresseux », "bon à rien" et « fainénant ». Piqué au vif, il rentre chez lui en demandant des explications. Les trois neveux, sous la menace de leur oncle, veulent lui annoncer la nouvelle mais ce dernier est trop en colère pour les écouter.

C'est à ce moment que Balthazar Picsou débarque chez Donald, l'air très en colère. Donald décide d'utiliser sa boussole parapsychologique sur son oncle pour connaître ses pensées. Il découvre qu'il le considère comme un « flemmard » et même « une loque ». Encore une fois en colère, Donald veut lui faire ravaler ces insultes. Mais quand il ouvre la porte à Picsou, ce dernier change radicalement de comportement : il est très gentil avec Donald et lui annonce qu'il lui offre des vacances gratuites. Cela intrigue Donald qui veut connaître les pensées de Picsou. Il découvre que Picsou lui cache quelque chose et qu'il ne veut pas que Donald et ses neveux soient présent quand il viendra chercher son "truc" sous la maison. Donald accepte et Picsou s'en va, disant dans ses pensées qu'il viendra à minuit rechercher son mystérieux objet. Pendant que ses trois neveux vont chercher des provisions pour les vacances, Donald découvre le carton sous la maison et élabore un plan « à la surprise de Fantomiald » pour jouer un tour à son oncle.

Donald et ses neveux partent donc pour leurs vacances offertes par Balthazar Picsou. Avant la nuit, Donald enfile son costume de Fantomiald et court rejoindre sa voiture. Cependant, il réveille ses trois neveux qui découvre Fantomiald. Pour ne pas qu'ils découvrent son secret, le héros prétexte qu'il souhaite faire une surprise à Donald : lui montrer un arbre à feuilles d'or. Pour occuper les trois jeunes canards, il leur demande de le chercher pour le montrer à Donald. Pendant ce temps-là, Fantomiald redevient Donald et glisse des bondodos, des somnifères, dans un verre de lait. Quand Riri, Fifi et Loulou reviennent de leur chasse à l'arbre aux feuilles d'or, bredouilles et reviennent voir leur oncle, faisant semblant de dormir. Ce dernier voit ses jeunes neveux et leur donne à chacun un verre de lait pour qu'ils aillent se coucher. Ces derniers vont s'endormir sous l'effet du somnifère. Fantomiald peut maintenant partir à Donaldville.

Chez Donald, il est minuit. Balthazar Picsou est dans la maison. Il cherche et retrouve sous le plancher son coffret mystérieux. Mais quelqu'un est là aussi : c'est Fantomiald ! Il demande à Picsou pourquoi est-il là, un carton sous le bras. Ce dernier refuse de lui dire la vérité. Fantomiald veut donc lui injecter un sérum de vérité. Sous la contrainte, Picsou avoue : dans le carton se trouve mille dollars en or qu'il avait gagné en trichant au poker, avant de partir au Klondike. Fantomiald veut voir ces dollars. Picsou ouvre le carton et découvre ... des feuilles mortes !! Bien sûr, c'est Fantomiald qui a fait ce tour. Armé de son désintégrateur atomique, il demande à Picsou de rédiger un mystérieux texte. Après l'avoir écrit, Balthazar Picsou rentre chez lui, l'air totalement déconfit. Avec les mille dollars en or, Fantomiald décide de jouer un dernier tour à son oncle.

Le lendemain matin, Donald annonce à ses neveux qu'ils rentrent à Donaldville. Revenu chez lui, Donald demande aux neveux d'aller chercher Balthazar Picsou pour lui offrir un bon repas. Lorsque tout le monde revient, Donald annonce qu'il a découvert un arbre aux feuilles d'or dans son jardin (voici l'ultime tour joué par Fantomiald). Picsou veut récupérer les fruits de cet arbre. Mais Donald lit un papier qui annonce que Picsou donne à Donald sa maison, son jardin mais aussi tous les fruits qu'il produit. Ainsi, les mille dollars reviennent à Donald (voilà donc le mystérieux écrit rédigé par Balthazar Picsou!).

Avec cet argent, Donald décide d'emmener ses neveux en vacances, ainsi que Balthazar Picsou, qu'il n'a pas l'air content du tout !

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire est restée totalement inédite en France jusqu'à sa parution dans Les chroniques de Fantomiald n°4, le 20 décembre 2017.