Fandom

Picsou Wiki

L'Ange gardien de Donald

6 693pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

L'Ange gardien de Donald (Donald's Better Self) est un dessin animé de Donald Duck produit par Walt Disney pour RKO Radio Pictures et sorti le 11 mars 1938.

SynopsisModifier

Dans cette histoire, Donald Duck est présenté comme un écolier partagé entre sa bonne et sa mauvaise conscience ; l'une lui enjoint de rendre à l'école en bon élève, alors que l'autre l'incite à faire l'école buissonnière.

Tout commence le matin, alors que notre canard refuse de se lever pour aller à l'école. Apparaît alors son bon ange, un être translucide et ailé qui lui ressemble trait pour trait. L'ange presse alors Donald pour qu'il se prépare. Mais c'est alors que survient sa mauvaise conscience, qui elle porte des cornes et une fourche, comme un diablotin.

L'Ange gardien de Donald.jpg

Affiche du court métrage.

Sa mauvaise conscience suggère alors à Donald de rester coucher. Pire encore, sur le chemin de l'école, le diablotin propose à Donald d'aller à la pêche au lieu de travailler, et même de se laisser aller à fumer. Pour ne pas perdre la face, Donald suit le conseil du diablotin, mais avaler la fumée le rend malade jusqu'à l'évanouissement.

Les deux consciences s'engagent alors dans une bagarre décisive, qui se solde par la victoire de la bonne conscience. Enfin réveillé, Donald décide de rester sur le droit chemin et se dirige de nouveau vers l'école.

En coulissesModifier

L'Ange gardien de Donald montre un schéma assez fréquent chez les personnages de cartoons : l’hésitation entre le bien et le mal caractérisée par l’apparition d’un ange et d’un diablotin afin de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Ce genre de tentation est ainsi dépeint dans Mickey et son ami Pluto en 1933 ainsi que logiquement dans son remake couleur de 1941, Tends la patte, mais aussi dans Figaro and Frankie en 1947.

L'Ange gardien de Donald 2.png

Title card de Donald's Better Self.

Une chose peu commune dans ce court métrage est assurément que les alter-égos de Donald ont des voix parfaitement compréhensibles et non la sienne si caractéristique due à Clarence Nash. Ici, l’ange a donc une voix fluette presque féminine tandis que le démon, lui, a un ton grave, avec un vocabulaire peu châtié, du genre malfrat.

Notons aussi qu'à l'origine, la trame de ce film avait été écrite en 1934 pour une Silly Symphony nommée Streubel Peter. Celle-ci ne fut jamais réalisée, mais nombreuses scènes (notamment celle de la pipe) ont été recyclées dans L'Ange gardien de Donald. Une grande partie de ce court métrage sera en outre réutilisée par la suite pour le court métrage de guerre Donald's Decision.

Il s'agit par ailleurs du seul court métrage présentant Donald en écolier. En effet, ce rôle n'a jamais été repris et semble difficile à concilier avec le court métrage Les Neveux de Donald sorti le mois suivant. Il se peut toutefois que L'Ange gardien de Donald raconte un souvenir. Ce dessin animé est aussi très moralisateur quand il s’agit de faire sortir le canard du droit chemin : ce dernier tenté par le diable, va ainsi à la pêche et se met même à fumer

Cette histoire est également reprise dans l'anthologie This Is Your Life Donald Duck, qui se présente comme une émission en hommage à Donald et regroupe plusieurs courts métrages illustrant différentes époques de sa vie. C'est Grand-mère Donald qui raconte cette histoire au public, et on laisse sous-entendre que l'Ange gardien était une image d'elle-même, faisant de son mieux pour remettre sans cesse Donald sur les rails.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard