Fandom

Picsou Wiki

Grimhilde

6 698pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires4 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Grimhilde, parfois simplement appelée la Sorcière, est une humaine caricaturale ou parfois chienne anthropomorphe de l'univers de Donald Duck, de Mickey Mouse et de Blanche-Neige.

HistoriqueModifier

Autrefois, cette méchante sorcière répondait au nom de reine Grimhilde. Souveraine au tempérament glacial d'un royaume lointain, la Reine était horriblement fière de sa légendaire beauté, et utilisait la magie pour la conserver; elle possédait aussi un miroir magique qui lui permettait de savoir tout ce qui se passait dans son royaume quand elle interrogeait l'esprit qui habitait l'objet. Un jour, apprenant par le miroir que sa belle-fille, la princesse Blanche-Neige, était devenue plus belle qu'elle, la Reine tenta à plusieurs reprises de l'assassiner.

Blanche-Neige, fuyant dans la forêt, se réfugia chez sept nains avec qui elle devint amie; lors d'un dernier plan pour se débarrasser de Blanche-Neige, la Reine se métamorphosa en une horrible vieille femme pour éviter d'être reconnue, et tenta de tuer Blanche-Neige avec une pomme empoisonnée. Blanche-Neige fut sauvée par les Nains, et la Sorcière, frappée par un éclair, tomba d'une falaise.[2]

Dick Moores.png

La Sorcière dessinée en 1954 par Dick Moores dans l'histoire Trois consciences en paix !, où elle s'oppose notamment à Riri, Fifi et Loulou Duck.

Toutefois, la sorcière avait apparemment survécu à sa mésaventure avec les Nains, mais se retrouva incapable de récupérer son corps d'origine, condamnée à rester la Sorcière pour l'éternité, d'autant plus que son château disparut dans un incendie[3] À partir de ce jour, elle n'eut de cesse de pourchasser les Sept Nains par vengeance.

Par exemple, elle stoppa un jour l'accès des Nains à leur mine (ils firent appel à Balthazar Picsou pour les aider)[4]; une autre fois, elle jeta un maléfice à Blanche-Neige qui la rendit aveugle, et Donald Duck, grâce à d'héroïques sacrifices, sauva la jeune princesse[5].

Des années après, elle opérait à présent depuis une cabane construite au sommet du pic de la Dent du Diable, à Donaldville, et tenait apparemment ses pouvoirs les plus impressionnants de son balai magique. Une année où elle s'était fait particulièrement remarquer à Donaldville, l'horrible vieille dame avait décidé de détruire tous les arbres de Noël du monde, puisqu'ils symbolisent le bonheur.Pour fabriquer une potion puissante qui détruirait plus d'un sapin à la fois, la sorcière avait besoin de larmes de déception pleurées par trois petits garçons.

Trouvant Riri, Fifi et Loulou Duck sur le chemin, elle les persuada de grimper au sommet du pic de la Dent, où ils trouveraient un sapin de Noël en or massif qu'ils pourraient emporter. Une fois les enfants arrivés au sommet de la montagne, la sorcière se frotta les mains : elle allait enfin pouvoir détruire tous les sapins, autour desquels les gens se réunissent dans la joie. Pendant ce temps, Donald Duck réalisa que ses neveux avaient disparu, et, apercevant les traces d'un balai dans la neige, il conclut qu'une sorcière les avait enlevés. Le canard suivit son intuition et entreprit l'ascension du pic de la Dent. La sorcière jubilait alors que son triomphe approchait. Les triplés enfermés dans une cage, elle s'apprêtait à les en sortir au moment où leur oncle arriva à la porte de sa cabane.

Hr-3333.jpg

La méchante Sorcière dessinée par Carl Barks dans Un sapin de Noël en or !

Donald Duck essaya d'entrer par toutes sortes de stratagèmes, mais aucun ne fonctionna. Certaine de sa victoire, la sorcière ne pensa pas à surveiller la cheminée, par laquelle le canard se faufila. La vieille harpie fuit alors frappée par son propre balai, que le canard avait empoigné. Incapable de se transformer parce qu'un autre avait pris le contrôle de son balai magique, la sorcière enrageait. Donald la fit sortir de force de sa cabane, et y mit le feu après avoir délivré les triplés.

Mais la sorcière n'avait pas dit son dernier mot, et elle n'avait pas épuisé toutes ses ruses ; prétextant ressentir une douleur dans un dent, elle demanda comme seule faveur que Donald lui donne un fétu de paille du balai pour s'en servir comme d'un cure-dent. Donald, incapable de refuser une faveur à une vieille dame, lui accorda ce fétu. Ainsi équipée d'un morceau d'objet magique, la sorcière put de nouveau se métamorphoser, et tenta d'éteindre l'incendie de sa cabane en devenant un extincteur.

Avec le balai, Donald Duck transforma la sorcière en bidon d'essence, ce qui accéléra les flammes et fit exploser la cabane. Finalement, dans une bouffée de colère, Donald donna un coup de pied dans le bidon d'essence, qui tomba de toute la hauteur du pic.[6]Plus tard, la Sorcière remplaça sa cabane par un château.

En coulissesModifier

Grimhilde est apparue pour la première fois dans le long métrage d'animation du 21 décembre 1937, Blanche-Neige et les Sept Nains, où elle tient un rôle central. Elle devient ainsi la première grande méchante de long métrage de l'histoire des films Disney.

Sorcière et Picsou.jpg

La Sorcière avec Balthazar Picsou, dessinés par Paul Murry en 1957 dans l'histoire La sorcière inoffensive.

Grimhilde apparaît pour la première fois dans l'univers de Donald Duck dans l'histoire de Carl Barks, Un sapin de Noël en or ! Elle y fait disparaître les uns après les autres les sapins de Noël. Donald Duck et ses neveux Riri, Fifi et Loulou se lancent alors dans un combat sans merci contre la vieille magicienne pour sauver l'esprit de Noël.

La Sorcière est également un déguisement souvent utilisé dans l'univers de Donald Duck pour faire peur à Halloween ou à d'autres occasions (par exemple dans l'histoire de Carl Barks, La flamme du foyer ! et de Vicar, La fête aux monstres !). Elle apparaîtra encore dans beaucoup d'autres histoires de l'univers de Donald Duck, de Mickey Mouse et de Blanche-Neige.

Notes et référencesModifier

  1. Elle apparaît ainsi dans l'histoire de Marco Rota au dessin et Carol et Pat McGreal au scénario, Le plus populaire des sorciers, publiée pour la première fois le 27 août 2013.
  2. Ces évènements sont relatés dans le film d'animation Blanche-Neige et les Sept Nains, daté du 21 décembre 1937.
  3. Ces évènements sont racontés dans l'histoire de Romano Scarpa et Sandro Del Conte I 7 Nani e il cristallo di Re Arbor (Les Sept Nains et le cristal du roi Arbor), datée du 5 janvier 1986.
  4. Dans l'histoire de Paul Murry La Sorcière inoffensive, datée de mai 1957.
  5. Dans l'histoire de Guido Martina au scénario et Romano Scarpa et Giorgio Cavazzano au dessin, Donald Fracasse !, datée du 5 février 1967.
  6. Dans l'histoire de Carl Barks Un sapin de Noël en or !, datée de décembre 1948.

Démarrer une discussion Discussions à propos de « Grimhilde »

  • La Sorcière

    9 messages
    • Le fait qu'elle soit une sorcière ne veut pas dire qu'elle est immortelle, mais il est vrai que c'est la seule explication....
    • En y repensant… OK pour un des arguments de GladstoneGander, le fait qu'elle a besoin d'une potion. Mais je pense ...

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard