FANDOM


Le marathon volant ! est une histoire en bande dessinée de trente-trois planches scénarisée par Giorgio Pezzin et dessinée par Giorgio Cavazzano. Elle fut publiée pour la première fois le 12 décembre 1976 en Italie. Elle met en scène les Rapetou ainsi que le chef Gracié, Donald Duck et son identité secrète de Fantomiald, Riri, Fifi et Loulou Duck et le professeur Lepied de Biche. Balthazar Picsou fait une apparition furtive. L'histoire se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Les Rapetou ont décidé d'abandonner la quête du coffre-fort de Balthazar Picsou, lassé de tous les échecs. Mais durant la nuit, tous leurs braquages se soldent aussi par des échecs. Gracié en conclut alors que tout cela est dû à la présence d'importuns et il organise un cross-country avec comme prix pour le vainqueur l'identité secrète de Fantomiald, histoire d'être certain du départ de toute la ville. Et forcément, le lendemain matin, l'enthousiasme y est grandissant et Donald est forcément inquiet, se demandant comment il a pu se trahir.

La nuit venue, Fantomiald mène alors une enquête discrète, caché par un brouillard persistant (Invention de Géo Trouvetou), il apprend que les Rapetou sont derrière l'organisation du cross-country et décide de frapper l'un d'eux sur le nez, furieux. Heureusement pour le super-héros, par ailleurs soulagé de savoir que cette histoire d'identité secrète n'est que du bluff, les Rapetou ne s'inquiète pas plus que cela du coup.

Le jour du cross-country de 30 km Donaldville-Fouillysville arrive et comme convenu toute la ville en est, y compris le maire, Balthazar Picsou et le chef de la police, tous motivés par la découverte de l'identité secrète de Fantomiald. Au bout de cinq kilomètres, Donald fait croire à ses trois neveux à un épuisement pour les laisser courir seuls mais surtout pour devenir Fantomiald.

Il suit les Rapetou et découvre leur plan de dévaliser Donaldville devenue déserte. Fantomiald décide alors de changer les panneaux indicateurs du cross-country afin que tous les Donaldvillois prennent les Rapetou en flagrant délit. Les bandits sont alors arrêtés et tous en concluent que personne ne saura jamais qui est Fantomiald.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire a été publiée deux fois en France, dans Mickey Parade n°55, paru le 3 juillet 1984, et dans Les chroniques de Fantomiald n°4.