Fandom

Picsou Wiki

Fantomiald

6 699pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires9 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.


Fantomiald est un canard anthropomorphe de l'univers de Donald Duck. C'est en fait Donald Duck, dans une identité de super-héros masqué, que seul lui, Filament et Géo Trouvetou connaissent.

HistoriqueModifier

Dans les années 1960, les jeunes lecteurs italiens des bandes dessinées de Donald Duck se plaignent qu'il est toujours le perdant face à Balthazar Picsou ou Gontran Bonheur. Les scénaristes Elisa Penna et Guido Martina et le dessinateur Giovan Battista Carpi créent alors Paperinik, identité secrète et nocturne de Donald. Le nom est inspiré de Diabolik, personnage alors célèbre et maléfique des sœurs Angela et Luciana Guissani, et du nom italien de Donald, Paperino.

La première histoire de soixante pages, Donald... Ou comment devenir Fantomiald ! est publiée en Italie en deux parties les 8 et 15 juin 1969. Tout commença grâce à un lot gagné par Gontran et que Donald s'appropria: la Villa Rose. Donald devient sous le nez de son cousin le propriétaire de la Villa Rose, maison abandonnée des abords de Donaldville. Il y découvre le journal secret et le costume de Fantomias, célèbre gentleman-cambrioleur et justicier de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. En secret, il apprend les techniques de Fantomias, et continue à agir en inoffensif et incompétent citoyen pour se venger la nuit contre son oncle, son cousin et la société. Pour cela, il fait fabriquer par Géo Trouvetou l'équipement de Fantomias et prépare le cambriolage d'une partie de la fortune de Picsou pour en accuser Gontran.

Hr-Donald par Battista Carpi.jpg

Fantomiald dessiné par Giovan Battista Carpi.

Donald... Ou comment devenir Fantomiald ! est devenue une histoire classique de la veine italienne de l'univers de Donald Duck. Elle est populaire car Donald y agit avec plus de confiance, d'intelligence et d'habileté qu'habituellement. Guido Martina est aussi connu pour avoir creusé le côté sombre de ses personnages.

Dans une histoire des 17 et 24 septembre 1996, Le Secret de la Maison Rouge, Donald découvre un second volume du journal de Fantomias. Elle est signée de Fabio Michelini et Giovan Battista Carpi.

Dans les histoires qui ont suivi la première, Fantomiald est davantage un vengeur masqué qu'un super-héros, usant souvent de moyens illégaux pour se faire connaître. Les scénaristes corrigèrent cela en donnant pour cible à Fantomiald les criminels de Donaldville. Des auteurs et dessinateurs créèrent à partir de Fantomiald des identités secrètes propres à d'autres personnages de Donaldville.

En France, « Paperinik » devient « Fantomiald » et ses histoires sont publiées dans Mickey Parade, recueil mensuel des histoires italiennes issues des univers de Donald Duck et Mickey Mouse à partir du 20 octobre 1974. En 1993, il est le personnage principal d'un éphémère magazine nommé Mickey Mystère (9 numéros).

En coulissesModifier

Des origines « barksiennes »Modifier

Par195003.jpg

« Super Donald », un ancien prototype de Fantomiald.

Donald s'est prêté à la tenue de super-héros dans une histoire de Carl Barks, bien avant l'invention du personnage Fantomiald. Dans l'histoire Sur les traces de Super Duflair ! d'août 1949, les neveux de Donald acceptent de livrer un colis important à une organisation scientifique, de la part du professeur Ion Cosmic. Les neveux le rapportent chez eux, mais ne le reprennent pas quand ils ressortent à nouveau chercher un médicament pour leur oncle. Donald le trouve, et pensant que ce paquet contient son médicament, l'ouvre et ingurgite l'isotope liquide que contenait le flacon. Il s'agit en fait d'une mixture extrêmement puissante, dont les effets vont jusqu'à aller plus vite que la lumière et soulever diverses lourdes charges, des montagnes comme l'Everest jusqu'à des bateaux engloutis au fond des abysses, tels que le Titanic. Toutefois, Donald ne pourra pas montrer ses talents à ses neveux.

Chez Don RosaModifier

L'auteur américain Keno Don Rosa n'a jamais utilisé Fantomiald en temps que tel dans ses bandes dessinées. Il a toutefois livré une suite à l'histoire de Barks, Super Donald contre Super Duflair !, en 1992. De plus, il a parfois dessiné Fantomiald à la demande de fans, lors de dédicaces.

Renaissance avec la modernitéModifier

Au début des années 1990, le personnage est abandonné par la majorité des auteurs. Disney Italia rénove les couvertures de la revue Paperinik avant de lancer un nouveau mensuel : PKNA - Paperinik New Adventures, (créée par Alessandro Sisti et Ezio Sisto), proche du format des comics de super-héros.

De jeunes dessinateurs sont mis à contribution tels que Claudio Sciarrone, Alessandro Barbucci et Silvia Ziche, ainsi que de nouveaux auteurs dont Tito Faraci et Francesco Artibani.

Les histoires accompagnées de dossiers et d'analyses relèvent désormais de la science-fiction et font apparaître robots, intelligence artificielle, extra-terrestres, etc.

Hr-Fantomiald par Cavazzano.jpg

Fantomiald dessiné par Giorgio Cavazzano.

La revue a connu trois séries :

  • PKNA - Paperinik New Adventures (50 numéros, 1995 – 2001) ;
  • PK² (18 numéros, 2001 – 2002), avec des histoires moins originales que celles de PKNA ;
  • PK-Pikappa (36 numéros, 2002 – 2005).

Tout de fois, Fantomiald n'est pas appelé par ce nom, mais par le nom de PowerDuck, ou PK, notamment à cause des différences technologiques entre les deux superhéros.

Cependant, après PowerDuck, d'autres auteurs italiens relancèrent Fantomiald mais en semblant modifier la version de ses origines définie par Guido Martina. Dans cette version « révisée », Donald aurait hérité de la Villa Rosa alors que celle-ci aurait dû revenir à Gontran. Donald profite de cette chance et tombe sur l'équipement de Fantomius (dans ces histoires, le nom est traduit par Fabuland, bien qu'il s'agisse du même personnage en version originale) et en devint son héritier.

Dans les nouvelles histoires, Donald manque plusieurs fois de divulguer son secret et devient même jaloux de lui-même. Il est aussi surveillé par Fantomius car ce dernier veut être sûr que son héritage est entre de bonnes mains, mais ledit Fabuland ignore que sous le masque se cache Donald et non Gontran. Son aspect est aussi plus proche de celui de PowerDuck car il possède l'espèce de gantelet (le bouclier extransformeur) et utilise des gadgets plus moderne.

Démarrer une discussion Discussions à propos de « Fantomiald »

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard