Fandom

Picsou Wiki

Embrouilles sous les tropiques

6 695pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Embrouilles sous les tropiques est une histoire en bande dessinée de trente-deux pages scénarisée par Carlo Panaro, dessinée par Gaspare Cassaro et publiée pour la première fois le 15 août 1995 en Italie. Elle met en scène Donald Duck. L'action se passe à Donaldville et sur l'île de Saratoa.

Résumé completModifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald est totalement seul : ses neveux sont partis camper, Daisy est à la montagne et Picsou est en croisière et lui ne peut partir. Sa route croise alors celle d'Armand Teur, tout aussi malchanceux que lui, qui a besoin d'aller à l'aéroport pour éviter de prendre son avion en retard. En bon samaritain, Donald le dépose avant de découvrir qu'Armand Teur a perdu son billet, il décide alors de le rattraper mais il apprend sur place qu'Armand Teur a pris un autre billet et que celui-ci ne sera plus utilisable demain. Qu'à cela ne tienne, Donald l'utilise et part alors sur l'île de Saratoa, perle des mers du Sud. À l'hôtel, il prend alors le nom d'Armand Teur et se fait remarquer par tout le monde en raison de sa malchance, ce qui ne l'empêche pas de recevoir des magnifiques coquillages, ce que Donald considère comme un cadeau de bienvenue. De son côté, le vrai Armand Teur se trouve finalement au Pôle Nord après s'être trompé d'avion et trouve une base abandonnée, lui permettant d'appeler son chef qui comprend ainsi que les coquillages en or sont dans les mains d'un espion, mais Armand Teur a oublié de demander de l'aide à son chef et n'arrive plus à le joindre.

De nouveau à Saratoa, Donald n'est plus aussi malchanceux que cela puisqu'il réussit à échapper à une menace féminine qui pèse sur lui. À l'hôtel, il découvre que sa chambre est alors saccagée et s'inquiète pour ses coquillages qu'il a fait tremper pour raviver les couleurs mais c'est ce qui fait découvrir à Donald que ce sont des coquillages en or. En fouillant dans le journal, Donald comprend alors que ces coquillages en or sont des vestiges de l'antique civilisation Quackos volés au musée de Saratoa. Soupçonnant d'abord la femme de chambre avec qui il a eu des relations bien compliquées, Donald panique et sombre même dans la paranoïa en suspectant tout le monde et en confondant toute situation. Il entre alors dans la voiture d'une brune et lui demande de l'amener au commissariat, celle-ci lui propose plutôt de le conduire chez le commissaire.

Sauf qu'elle le dépose chez le chef de la bande, logique puisqu'elle est son complice d'autant que c'était elle qui tenta de tuer Donald sur la plage. Celui-ci essaie de négocier sa vie contre sa collection de figurines, même celle de Ducky Luke (Roby Piaccio en VO) mais c'est à ce moment là que la police arrive pour sauver le canard et arrêter la bande. Donald apprend même que la fameuse femme de chambre était Denise, une policière qui menait une couverture pour surveiller Armand Teur. Durant sa couverture elle a vite compris que Donald n'était pas Armand Teur et elle plaça un émetteur dans un coquillage, permettant de suivre Donald et ainsi arrêter la bande. Le canard pensait pouvoir passer des vacances plus tranquilles mais c'était sans compter sur le procès contre les voleurs qu'il devra assister tous les jours. De son côté, Armand Teur reste toujours coincé au Pôle Nord.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit n'aura été publié que dans le Mickey Parade n°212 du 23 juillet 1997 avec le statut de "BD du mois".

Galerie d'imagesModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard