FANDOM


Donald et la chasse aux crocos du Nil est une histoire en bande dessinée de dix-huit planches scénarisée et dessinée par Don Rosa, publiée pour la première fois le 26 juillet 1988 aux États-Unis. Elle met en scène Balthazar Picsou avec ses neveux Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, ainsi que Daisy Duck. Elle se déroule à Donaldville, au zoo de Balthazar Picsou et le long du Nil, en Égypte ainsi que dans le reste de l'Afrique.

SynopsisModifier

Donald et ses neveux partent en Égypte à la recherche d'un crocodile sacré rarissime disparu depuis l'Antiquité pour le compte du zoo de Picsou. Commence alors une chasse au trésors endiablé, qui les conduira jusqu'aux sources du Nil...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald, Riri, Fifi, Loulou et Daisy sont invités par Picsou au zoo de Donaldville. Picsou explique qu'il cherche pour ce zoo des crocodiles qui combattaient dans l'Antiquité au Circus Flaminius. Puis soudain, Picsou voit le sac de Daisy en peau de crocodile, orné du sigle des crocos du Circus Flaminius. Les neveux partent donc pour Le Caire. Ils tombent en premier sur le magasin de sacs Ben Sonnont indiqué dans la doublure du sac de Daisy. Le vendeur explique qu'il avait aidé son père à fabriquer ce sac, mais il dit aussi qu'il n'avait jamais vu la marque. Donald fait une mauvaise conclusion mais le vendeur l'arrête net en disant : « Oh par le prophète, non ! Il n'y a plus de crocodiles au Caire, mon père a acheté la peau à El Fayoum ». Donald ne décolère pas et essaye d'attraper un vieux crocodile d'un mini-zoo. Celui ci est faible mais parvient à envoyer Donald dans les poteries d'un coup de queue.

Après ce petit incident, Donald et ses neveux se dirigent vers El Fayoum. Pendant le trajet, Riri, Fifi et Loulou lisent une partie du manuel des Castors Juniors parlant des crocos. Après un long trajet, ils arrivent enfin à la boutique de peaux. Le vieux vendeur voit le sac et dit qu'il l'a vendu car ce signe portait malheur. Le vendeur se rappelle alors qu'il avait acheté la peau à un vendeur de Khartoum. La famille Duck prend alors un bateau et remonte le Nil. Ils arrivent à une autre boutique de peaux, et demande au vendeur s'il connaît le sigle. Le vendeur ne l'a jamais vu et sort ses archives pour arriver à la conclusion que sa boutique avait acheté le crocodile à Katera, vers le lac Victoria, source du Nil.

Là-bas, Donald et ses neveux interrogent tous les chasseurs, sans succès. Toutefois, grâce au dernier chasseur qu'ils questionnent, ils trouvent enfin ce qu'ils cherchent. Le chasseur avait trouvé le crocodile mort devant chez lui. Pour trouver le repaire des crocos sacrés, ils doivent remonter le fleuve Kagera. Le chasseur propose de leur louer un vieux vapeur. Ils acceptent et traversent des marais. Soudain, un hippopotame surgit sous le vapeur et envoie Donald en dehors des marais. Donald atterrit vers une petite cascade, à côté d'un nid où se trouvent des œufs de crocodile.

Juste après l'accident de Donald, l'un des œufs éclot et le petit sortant de la coquille s’avère être un crocodile sacré. Le croco plonge alors dans le lac et les neveux le suivent. Ils se retrouvent dans une sorte de grotte, le temple de Sobek. Ils veulent le rejoindre mais ils ne s'aperçoivent pas tout de suite que le sol est en fait constitué de crocodiles vivants. Arrivés au temple, les crocodiles les encerclent mais Donald et ses neveux trouvent heureusement une issue : un tunnel bordé par des momies de crocodiles. Les neveux prennent tous les bijoux des momies et prennent ensuite un œuf de croco sacré puis rentrent finalement à Donaldville.

Donald va alors chez son oncle Picsou, et ce dernier est naturellement très content d'avoir le croco mais il essaye d'arnaquer Donald en lui donnant dix dollars seulement car le bébé croco pèse dix mille fois moins qu'un adulte. Donald accepte et Picsou se moque mais il aperçoit ensuite que, à son grand dam, la voiture de Donald et deux remorques sont pleines de bijoux des crocodiles sacrés.

En coulissesModifier

Références à Carl BarksModifier

Comme à son habitude, Don Rosa glisse dans cette histoire de nombreuses références à Carl Barks. Celles-ci sont alors :

  • Le zoo de Balthazar Picsou ainsi que la Licorne, tous deux déjà apparus dans l'histoire de Carl Barks, Sur les traces de la Licorne. Par la suite Don Rosa les réutilisera encore dans une de ses histoires, Les Évadés de la vallée Interdite.
    Donald et la chasse aux crocos du Nil reference licorne

    La licorne en présence des pierres à mousse dont elle est friande.

  • Nous retrouvons également une référence directe à Carl Barks, où cette fois-ci le visage de l'homme apparaît sur l'une des poutres du temple de Sobek, parmi les multiples gravures l'ornant. Ce n'est pas une première pour l'auteur, puisqu'une référence semblable à celle-ci est retrouvable dans une autre de ses histoires, L'Argent coule à flots.

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée six fois en France dans :

Précédée par Donald et la chasse aux crocos du Nil Suivie par
Galère buissonnière

Galère buissonnière
Histoire longue de Don Rosa

1re parution : octobre 1988
Le Pic de la fortune

Donald Duck Extra n°1993-06

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard