FANDOM



Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daisy (homonymie).

Tick, Trick und Track Le saviez-vous ? En anglais, Daisy signifie « marguerite » !
Daisybandeau

Daisy Duck est une cane anthropomorphe de l'univers de Donald Duck et de Mickey Mouse.

HistoriqueModifier

Daisy est l'éternelle fiancée de Donald Duck. D'un tempérament romantique (elle tient son propre journal intime), Daisy n'en partage pas moins le caractère colérique de son fiancé, mais refuse de l'admettre, et reproche à Donald ses propres colères et ses maladresses. Ses brouilles avec Donald l'amènent souvent à flirter avec Gontran Bonheur, le cousin de Donald, mais elle n'a pas de vrais sentiments pour lui, et retombe toujours dans les bras du canard en vareuse.

Pour ce qui est de sa profession, Daisy est le plus souvent journaliste, que ce soit pour des journaux papiers comme Picsou Soir ou pour la télévision[1]; elle est néanmoins parfois présentée comme la secrétaire de son « oncle-par-alliance » Balthazar Picsou[2], et tient la caisse au restaurant-club Tous en Boîte.[3]

ÉvolutionModifier

1937 : Donna DuckModifier

L'histoire de Daisy débute avec celle de Donna Duck dans le court métrage d'animation Don Donald. Dans ce film réalisé par Ben Shorpsten, Donald courtise une cane quelque part au Mexique mais malgré ses efforts elle le repousse et part finalement sur un monocycle. Ce film est le premier dans lequel Donald éprouve de l'intérêt pour le sexe féminin.

Donna Duck précède également Daisy en bande dessinée. Sa première apparition se fait dans l'histoire courte Don Donald publiée dans le magazine Good Housekeeping en janvier 1937 et dessinée par Tom Wood, chef du département publicité des studios Disney de 1933 à 1940. Elle réapparaît dans une série d'histoires courtes du Mickey Mouse Weekly entre le 15 mai et le 21 août 1937, dessinées par William A. Ward.

1940-1942 : Premières de Daisy DuckModifier

Daisy apparaît sous son nom et son graphisme définitifs le 7 juin 1940 dans L'Entreprenant M. Duck. Ce court métrage réalisé par Jack King sur un scénario de Carl Barks met en scène le premier rendez-vous galant de Donald avec sa fiancée.

Daisy Duck 3

Daisy rencontrant Donald pour la première fois dans la BD.

Au début, Daisy minaude et renvoie son visiteur. Mais Donald remarque que les plumes de sa queue l'invitent à rester. Leur romance fut interrompue par Riri, Fifi et Loulou Duck qui ont suivi leur oncle et rivalisent pour accaparer l'attention de Daisy. L'oncle et les neveux entament alors un jitterbug endiablé avec elle, chacun essayent d'évincer l'autre. Pour finir, les canetons font avaler à leur oncle du maïs qui, transformé en popcorn, transforme Donald — malgré lui — en danseur survolté au grand plaisir de Daisy, qui le couvre de baisers. Côté bande dessinée, Daisy fait son entrée le 4 novembre 1940 en tant que nouvelle voisine de Donald et flirt potentiel. La série est alors scénarisée par Bob Karp et illustrée par Al Taliaferro.
Donna Duck

Donna Duck dans Don Donald.

Daisy partage avec Donna, en plus du simple fait d'être des canes, un caractère proche de celui de Donald : on peut dire qu'elles ont du tempérament. Mais les ressemblances s'arrêtent là. La voix de Donna est une version plus aiguë de celle de Donald, toutes deux interprétées par Clarence Nash alors que Daisy est dotée d'une voix « personnelle » assez rapidement.

Bien que la notion d'« idylle récurrente » est fermement établie, Daisy n'apparaît pas aussi régulièrement que Donald. On la retrouve dans Donald à la kermesse (9 mai 1941), tentant de délester Donald de ses économies. Ensuite, dans Les Années 90 réalisé par Riley Thomson (20 juin 1941) et mettant en vedette Mickey et Minnie Mouse, elle ne fit qu'une brève apparition aux côtés de Donald, Riri, Fifi et Dingo dans un décor « Belle Époque ».

1943-1954 : Carrière dans les courts métragesModifier

Sa première participation à une histoire longue en bande dessinée a lieu dans Grand chasseur de corbeaux !, dessinée par Carl Barks et publiée dans Walt Disney's Comics and Stories no36 en septembre 1943. Il faut attendre Calme et pondération... en janvier 1946 pour la retrouver. Baraqué débusqué (juin 1946) inaugure une nouvelle dimension dans la relation entre Donald et Daisy : la jalousie. Donald doit désormais redoubler d'efforts pour acquérir les qualités qui attirent Daisy chez les autres canards. Dans Les deux vantards (janvier 1948), elle est la voix de la raison entre Donald et Gontran Bonheur, désormais sur les rangs lui aussi. Leur rivalité monte d'un cran dans Les lettres de l'amour (décembre 1949) qui fixe le cadre de leur triangle amoureux.

Daisy Duck Donald dans le Grand Nord

Daisy dans un rêve de Donald, dans Donald dans le Grand Nord.

Il faut attendre Donald amoureux (29 juin 1945) pour la retrouver enfin dans un court métrage d'animation. Dans Donald a sa crise (26 octobre 1945), Daisy prouve qu'elle peut perdre son sang-froid tout comme Donald. Leur relation houleuse s'exprime également dans Donald et son double (28 juin 1946). Mais elle sait également faire preuve de compassion : dans Dodo Donald (9 mai 1947), elle tente de sauver Donald atteint de somnambulisme et dans Le Dilemme de Donald (11 juillet 1947), d'une crise d'amnésie. Dans Voix de rêve (21 mai 1948), elle l'encourage même à prendre des leçons de diction. Mais dans Donald amoureux (24 mars 1950), elle prend la défense de Tic et Tac contre Donald.

En février 1953, dans Walt Disney's Comics and Stories no149 elle devient la tante des triplettes Lili, Lulu et Zizi dans l'histoire À pile ou face. Pour finir, L'Agenda de Donald (5 mars 1954) consiste sa dernière apparition de « l'ère classique ». Comme la plupart des personnages d'alors, Daisy poursuit sa carrière en bande dessinée.

1955-1983 : Carrière en bande dessinéeModifier

Daisy Duck 4

Daisy (à gauche) dans son « look » des années 1960 à 1970.

Dans les années 50, Daisy apparaît dans sa propre bande quotidienne, L'Agenda de Daisy, où elle raconte à son journal ses aventures quotidiennes.

En 1973, le dessinateur italien Guido Martina fait de Daisy une super-héroïne : Fantomialde (Paperinika en version originale), pendant féminin du Fantomiald incarné par Donald (Paperinik en version originale). Elle collabore également ponctuellement avec Super Dingo, Super Gilbert et Super Popop. Mais l'ascendant systématique de la « super-cane » sur le « super-canard » lors de leurs confrontations déplait au public, et le personnage est finalement abandonné (sauf au Brésil).

1983-1999 : Un début de renaissanceModifier

Elle est de retour en 1983 dans un long métrage d'animation Le Noël de Mickey dans le rôle d'Isabelle, l'ancienne fiancée d'Ebenezer Scrooge (joué par Balthazar Picsou). Elle fait également une apparition auprès des autres personnages Disney dans Qui veut la peau de Roger Rabbit en 1988.

Le 21 mai 1986, le français Claude Marin dessine le personnage de Daisy sous l'apparence d'un bébé pour la série Les Bébés Disney dont la publication débute dans le no1769 du Journal de Mickey.

Si elle est curieusement absente de la série La Bande à Picsou, elle est en revanche la vedette de son spin-off, Couacs en vrac, produit en 1996. Elle y incarne une cane libérée employée comme grand reporter pour une chaîne de télévision. Elle est également dotée d'un animal de compagnie, un iguane nommé Knuckles (« Cracotte » en français).

Depuis 1999 : Un retour sur tous les frontsModifier

Daisy Duck 5

Daisy dans Disney's tous en boîte.

À partir de 1999, Daisy vu sa présence se développer sur plusieurs supports. Cette année-là, un magazine à son nom est lancé aux Pays-Bas. Elle joue le rôle de la femme de Donald, l'assistant de Noé dans la section Pomp and Circumstance du long métrage Fantasia 2000 ainsi que dans Mickey, il était une fois Noël (1999). On la retrouve également dans la série d'animation Mickey Mouse Works (1999-2000).

Pour ce qui est des films, Daisy apparaît à nouveau dans Mickey, il était deux fois Noël (2004) et Mickey, Donald, Dingo : Les 3 Mousquetaires (2004), côté séries télévisées dans Disney's tous en boîte (2001-2004) (dans cette série, son caractère change, elle devient survitaminée et excentrique — surtout dans ses numéros), La Boutique de Minnie et La Maison de Mickey (2006-2007).

Elle est aussi présente dans le premier opus de la série de jeux vidéo Kingdom Hearts (2002), comme une comtesse résidant dans le Château Disney. Ses relations avec Donald restent identiques, principalement dans Kingdom Hearts II (2005) lorsqu'elle est vue en train de le réprimander.

La maison de DaisyModifier

Daisy Duck 6

Donald testant l'ameublement de la maison de Daisy.

La maison de Daisy a souvent changé de place. Parfois située dans Donaldville, certains auteurs préférent la faire vivre en banlieue, en campagne, près de Zoieville. C'est le cas de Carl Barks, comme dans son histoire de décembre 1960 Ose la différence où Daisy habite près d'une forêt et avec comme voisins Donald Duck et une autre cane anthropomorphe.

La plupart du temps, la maison de Daisy reste « normale » même si dans l'histoire de Carl Barks précédemment citée, l'ameublement intérieur de la maison est plus qu'inhabituel, mais voulu par Daisy.

Des voitures différentes Modifier

Daisy Duck 7

Voiture préférée de Daisy Duck.

Barks et les autres auteurs n'ont jamais attribué une voiture particulière à Daisy : elle ne part que très rarement sans Donald Duck et sa 313. Mais à quelques occasions, on peut voir Daisy conduire sa propre voiture, différente à chaque fois. Son type de véhicule préféré cependant est représenté à droite. On peut noter que la plaque d'immatriculation que Daisy a sur sa voiture est souvent le nombre 303.

Voitures conduites par Daisy Modifier

Analyse du personnageModifier

Si elle peut être aussi râleuse et caractérielle que Donald, Daisy est cependant plus sophistiquée. Proche amie de Minnie Mouse, elle recherche la bonne compagnie, aime les activités culturelles et surveille son paraître devant les dames de la bonne société de Donaldville. Elle est supposée être fiancée à Donald, même si elle profite ouvertement de la confrontation entre celui-ci et son cousin, le chanceux Gontran Bonheur, même si sa préférence reste clairement à Donald.

Ses grands yeux rêveurs ont séduit Donald qui lui est tout dévoué. Par exemple, c'est lui qui doit l'accompagner à l'opéra (ce qu'il déteste pourtant), dans les grands magasins, au moment des soldes (pour porter les paquets), au restaurant (pour lui offrir un bon repas), etc. Pourtant, Daisy trouve que Donald manque quelque peu d'initiative. De temps en temps, elle attise la jalousie de son soupirant attitré en se faisant inviter par Gontran, le rival et cousin chanceux. Maîtresse de maison soignée, débrouillarde, Daisy a un faible pour les mondanités, les réunions de son Club-Féminin et les chapeaux à la dernière mode. N'oublions pas le téléphone dont elle fait un large usage, et, si elle est parfois en retard, elle supporte mal que Donald le soit...

D'après la chronologie non-officielle de Don Rosa, Daisy est née en 1920, la même année que Donald. Ils ont donc vingt ans lors de leur première rencontre. Daisy est la sœur du mari de Della Duck, sœur jumelle de Donald. Della et son mari étant les parents de Riri, Fifi et Loulou, cela explique pourquoi les triplés appellent la fiancée de Donald « Tante Daisy » (Daisy est bien leur tante paternelle et non une tante par alliance). Si leur patronyme les apparente tous deux à la famille Duck, aucune histoire n'explicite leur lien de parenté. Certains spécialistes les considèrent toutefois cousins au second degré.

Daisy fait également partie de la « Chit-Chat Society », un club féminin qui dispense charité et commérages et dont les autres membres principaux sont Clarabelle Cow et Clara Cluck. Barks modernise le personnage dans Un albatros en trop  et Le château de la reine des sirènes , en lui faisant essayer différentes coiffures et tenues.

Évolution graphiqueModifier

Dans ses premières apparitions cinématographiques, Daisy porte une robe rouge et un nœud dans les cheveux. Al Taliaferro la dessine parfois avec un tailleur noir pour ses sorties en ville. Sa tenue évolue dans l'histoire Un albatros en trop dessinée par Carl Barks. Alors que dans les parcs à thème, elle est habillée d'une robe rose et d'un nœud indigo, dans la série Mickey Mouse Works, sa robe est jaune et le nœud vert. Dans Disney's tous en boîte, elle porte une tenue de serveuse avec un nœud bleu et une longue queue-de-cheval alors que dans La Maison de Mickey, elle retrouve sa robe rose, agrémentée de boucles d'oreilles jaunes et d'une petite queue-de-cheval. Enfin dans la série Couacs en vrac (1996) où elle est plus âgée, elle possède une garde-robe et des coiffures variées, celle avec des cheveux courts étant la plus courante.

Daisy Duck 14

Daisy aux yeux clairs et la chevelure plus poussée, par Carl Barks.

Elle est traditionnellement dessinée avec des yeux noirs, mais est quelquefois représentée avec des yeux bleus (ou généralement "clairs"), en particulier quand dessinée par Don Rosa. Cependant, certains mêmes auteurs/dessinateurs alternent. Ainsi, dans ses dernières apparitions, Carl Barks a déjà représenté Daisy avec des yeux clairs, en plus de cheveux plus longs, bien qu'il l'ait longtemps dessiné de manière « traditionnelle ». Il est cependant probable qu'elle portait des lentilles de couleur à ces moments-là, encore par signe de coquetterie.

Évolution du dessin de Daisy par Carl BarksModifier

En coulissesModifier

AnecdotesModifier

  • Dans les parcs à thèmes, Daisy est souvent un personnage secondaire qui n'apparaît que rarement et uniquement en cas de grande affluence.

DistributionModifier

Voix originalesModifier

Après avoir été interprétée de manière simultanée par Clarence Nash (premières apparitions), Ruth Peterson, Gloria Blondell, Patricia Parris (Le Noël de Mickey), Kath Soucie (Couacs en vrac), son rôle a finalement été attribué par Tress MacNeille en 1999.

Voix françaisesModifier

Depuis 1996, c'est Sybille Tureau qui assure la voix française du personnage de Daisy.

Les œuvres avec Daisy DuckModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Comme par exemple dans la série télévisée Couacs en vrac, dans le jeu vidéo Donald: Quack Attack ou dans l'histoire Les Aventuriers du capital perdu.
  2. Comme dans une série de strips scénarisés par Bob Foster tels que celui-ci.
  3. Dans la série animée éponyme.
Logo wikipedia Cette page utilise, totalement ou en partie, du contenu provenant de Wikipédia francophone. La page d‘origine se trouvait à l'adresse Daisy_Duck. La liste des auteurs est accessible dans l‘historique de la page. Comme sur Picsou Wiki, le texte de Wikipédia est disponible sous la licence de documentation libre GNU.
Daisy Duck
Biographie Historique Daisy Duck
Relations Famille Lili, Lulu et Zizi DuckRiri, Fifi et Loulou DuckDella Duck« ? » DuckFloretta DuckDottie DuckLudwig von DrakeDonna DuckDella DuckDottie Duck
Amis Mickey MouseDingoMinnie MouseClarabelle CowGéo TrouvetouBrigitte McBridge
Partenaires Donald DuckGontran BonheurDN-3000
Voisins Donald DuckGertieGussie Fussy
Ennemis Donna DuckGloria LabeautéCabillaupâtreKay K
Spécificités Identités secrètes Fantomialde • Super Daisy
Sosies Robot-DaisyDaisiccaDS-3000Daisy

Filmographie

Longs métrages Mickey, Donald, Dingo : Les Trois MousquetairesMickey, il était deux fois Noël
Séries Donald Duck
Courts métrages L'Entreprenant M. DuckDonald amoureux
Histoires Une Gorgée de bontéNoël pour PauvrevilleUn petit cadeau très spécial
Iconographie GalerieImages

Démarrer une discussion Discussions à propos de « Daisy Duck »

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.