Wikia

Picsou Wiki

Cornélius Écoutum

Commentaires13
4 778pages sur
ce wiki
Tick, Trick und Track Le saviez-vous ? Par suite d'une erreur de traduction, dans Les Trésors de Picsou, Cornélius Écoutum se retrouve l'arrière-grand-père (et non plus le grand-père) de Grand-mère Donald !
Cornélius Écoutum
Hr-Cornélius Coot
Cornélius Écoutum combattant les indiens, dessiné par Don Rosa.

Nom original Cornelius Coot
Espèce Jars anthropomorphe
Sexe Masculin
Conjoint(e)/Fiancé(e) Une indienne anonyme
Famille Écoutum
Enfant(s) Clinton Écoutum
Code Inducks Cornelius Coot
Première apparition
dans
Mars 1952
La Guerre des statues
(en statue)
Univers Donald Duck
Lieu de résidence Donaldville

Cornélius Écoutum (Cornelius Coot en version originale), appelé dans une histoire Donald l'ancien [1], Cornélius Coot [2] ou Corneille Beloiseau, était un jars anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Numériser0012 (2)

Première statue de Cornélius Écoutum, érigée dans la grotte où vivaient les Wiccahaucha près de Donaldville.

Cornélius Écoutum (1790 — 1880)[3] est né citoyen américain. Ses ancêtres ont participé aux débuts de la colonisation de la côte Est de l'Amérique du nord. Étant donné l'importation de plusieurs éléments culturels venus des Pays-Bas à Donaldville, comme le festival hollandais, on peut supposer que la famille Écoutum provenait elle-même de Hollande.

Trappeur depuis des années, il arriva au Calisota avec quatre sacs de doublons d'or pour explorer la région et y établir un campement. Lorsqu'il arriva sur le site qui deviendrait Fort Donaldville, il n'avait plus qu'un sac d'or. La disparition des trois sacs engendra beaucoup de légendes. En réalité il dépensa les trois sacs d'or pour aider les indiens Wiccahaucha à échapper à l'armée qui risquait de les mettre dans une réserve. Ils érigèrent en son honneur sa première statue, qui servit de modèle à celle de Donaldville.

Cornelius mais

Cornélius s’apprêtant à servir du maïs aux espagnols. Ceux-ci prendront la fuite apeurés par l'explosion du pop-corn.

En 1818, il se rendit au Fort britannique de Drakeville sur la côte Pacifique, site que Francis Drake s'était accaparé le 17 juin 1579, pour faire commerce avec les soldats. Mais, le fort fut alors assiégé par les soldats espagnols. Pour pouvoir fuir le fort, son commandant signa une renonciation officielle en faveur de Cornélius. Ce dernier parvint à faire fuir les Espagnols avec du maïs chauffé en popcorn qui les terrorisa, leur faisant croire que des démons les attaquaient.

Seul propriétaire, il baptisa l'endroit Fort Donaldville (Fort Duckburg en anglais). En 1821, le Calisota est inclu dans le Mexique indépendant, même si le village et les fermes de Donaldville restent assez autonomes.

Au cours de cette période, Cornélius fonda une milice, qui inspira à son fils les Castors Juniors (Junior Woodchucks). Il découvrit également un ancien tunnel du XVIe siècle où il découvre les restes de Fenton Penworthy et le manuscrit qu'il écrivait[4].

Cornélius jeune

Cornélius, jeune, dans Un héros pour Donaldville.

En 1848, le Calisota et la Californie furent annexés par les États-unis.[5] Cornélius resta néanmoins le personnage important de la région.

Selon Un héros pour Donaldville de Giorgio Pezzin (scénario) et Massimo De Vita (dessin), Cornélius Ecoutum fut une seconde fois un héros, cette fois à l'échelle nationale, en apportant à George Washington la nappe sur la quelle fut signée la Constitution des États-Unis. Pour commémorer ce fait héroïque, Donaldville possède une variante de la statue de Cornélius, où il tient la fameuse nappe au lieu d'épis de maïs.

Le point de vue de MicheliniModifier

Le Timbre de Cornélius

Première page de l'histoire Le timbre de Cornélius

Dans une histoire appelée Le timbre de Cornélius (uniquement paru en France dans le Mickey Parade no152 en juillet 1992), Michelini expose son point de vue sur les dates de naissance et mort du fondateur de Donaldville. En effet, lorsque Donald heurte avec sa traction la statue de Cornélius Ecoutum, on apprend que certains documents y étaient cachés, dont certains qui affirmeraient que « Cornélius Ecoutum est né le 31 décembre 1672 et non le 1er janvier 1673 comme les donaldvillois le pensaient ». Dans cette histoire, en regardant le socle de la statue, on apprend que Écoutum serait mort en l'an 1784. De ce fait les dates ne correspondent pas du tout aux dates avancées par Don Rosa (1790 — 1880), et donc également aux dates avancées à propos du début de Donaldville. Il est possible que le Cornélius Écoutum de l'histoire soit un autre personnage de la famille de Cornélius, comme son grand-père, par exemple. Il aurait pu participer à la pré-fondation d'une proto-Donaldville.

Différentes statuesModifier

Article principal : Statue de Cornélius Écoutum
Numérisation0013

La statue géante offerte par Balthazar Picsou.

Nous avons déjà vu à de nombreuses reprises la statue de Cornélius Écoutum dans Donaldville, qui avait été offerte par Balthazar Picsou en 1952[6].

Mais il en existait d'autres représentant Cornélius Écoutum en train de réaliser diverses activités. Il y avait notamment une statue[7], où Cornélius Écoutum est debout dans le parc de la ville. Elle fonctionne comme une fontaine d'eau avec Cornélius tenant un pichet. Cette statue n'est pas au-dessus d'un socle, mais sur ce qui semble être un petit rocher. La statue symbolise Cornélius canalisant de l'eau de montagne à Donaldville.

Cornélius

Cornélius lors de son arrivée au Calisota.

Dans plusieurs des histoires de Vicar, on peut également apercevoir une statue représentant Cornélius les bras ouverts. Cette statue se situe dans ce qui semble être un des parcs de Donaldville[8]

[9] [10] [11]. Le socle de cette statue est le même que celui de la statue géante offerte par Picsou.

En coulissesModifier

Hr-Cornélius par Rosa

Cornélius dessiné dans l'arbre généalogique des McPicsou, Duck et Écoutum.

La première apparition de Cornélius Écoutum eut lieu dans une histoire de Carl Barks en mars 1952, La Guerre des statues (Statuesque Spendthrifts). Picsou et un milliardaire se querellent à coup de statues de plus en plus grandes de Cornélius, fondateur de la ville. La dernière statue de Picsou, représentant le fondateur tenant des épis de maïs, servit à l'association des amis de Cornélius pour perpétuer sa mémoire.

Dans une histoire de Don Rosa, Sa Majesté Picsou Ier (His Majesty, McDuck), a été contée l'histoire de la fondation de Fort Donaldville.

Dans l'histoire Le trésor perdu de Cornelius (The Lost Treasure Of Cornelius Coot) de Byron Erickson et Francisco Rodriguez Peinado, on découvre la partie de sa vie où il arrive au Calisota et sa relation envers les indiens Wiccahaucha.

CootRealStatue

Dans le parc Disney Magic Kingdom à Orlando (Californie), on pouvait autrefois trouver une statue de Cornélius Écoutum bien réelle, dans la section appelée Mickey's Toontown Fair. D'après cette statue, Cornélius aurait donc été non seulement le fondateur de Donaldville, mais aussi celui de Toontown Fair.[1] Cette section du parc a été fermée en février 2011 et a cédé la place à une expansion de Fantasyland.[2] La statue et tous mes autres éléments de Toontown ont disparu depuis les transformations.

Notes et référencesModifier

  1. W OS 995-04 Tout le monde décent
  2. I TL 1764-B Le timbre de Cornélius
  3. D'autres dates de naissance et morts ont été avancées, voir la section Le point de vue de Michelini
  4. Cf. Les Gardiens de la Bibliothèque perdue de Don Rosa, 1993.
  5. Aucune source ne donne réellement cette information. Dans le monde réel, la Californie (l'état américain réel sur lequel s'étend le Calisota) a bel et bien été cédé aux États Unis en 1848 par le Mexique.
  6. Cf. La Guerre des statues de Carl Barks, mars 1952.
  7. Cf. Donald voit rouge ! de Carl Barks, juin 1957.
  8. D 2000-042 Méchant papa Noël
  9. D 2004-285 L'anniversaire de l'extrême !
  10. D/D 2003-012 Brisons la glace !
  11. D 2002-109 Rien ne va plus !

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard