FANDOM


Dogfaces
Les chiens anthropomorphes sont l'espèce dominante de l'univers de Donald Duck et de Mickey Mouse. Comme les canards, souris, cochons, loups, hiboux, jars, rats, oies et autres créatures anthropomorphes, ils sont qualifiés d'Humains. Les chiens anthropomorphes sont les êtres qui nous ressemblent le plus car, mis à part le nez (et parfois les oreilles), ils sont identiques à nous.

PopulationModifier

La population de l'univers de Donald Duck et de Mickey Mouse est en majorité composée de chiens anthropomorphes. Le plus souvent ils font partie d'éléments du « décor », comme touristes, passants, ou habitants anonymes des villes parcourues.

Il n'y a pas beaucoup de chiens anthropomorphes qui soient utilisés de façon chronique ; on ne retient guère que les Rapetou, Achille Lagrogne et, dans les histoires italiennes, Baptiste.

ApparenceModifier

Ggg.ht16

La différence avec un chien anthropomorphe (à droite) et un canard anthropomorphe (à gauche).

Il existe un très grand nombre de variations au sein de cette espèce, de manière comparable à ce qui existe chez les humains. Il y en a des grands, des petits, des gros, des maigres, des intelligents, des stupides, etc.

Il existe même des variations de la couleur de peau et du type géographique : Balthazar Picsou et Donald Duck ont rencontré au cours de leurs voyages des chiens anthropomorphes à la peau sombre[1] ou aux yeux bridés.[2]

On peut dire que chez les chiens anthropomorphes, la morphologie du visage varie entre deux grands pôles ; certains ont un visage tout fait canin (oreilles, truffe, dents, forme de la tête) et sont couverts d'une fine fourrure, alors que d'autres ressemblent en tous points aux humains, excepté les oreilles et la truffe.

En coulissesModifier

Il existait, du temps de Carl Barks, une « règle » dans les comics Disney qui impose aux dessinateurs de ne pas inclure d'être humains dans leurs histoires. C'est pour pouvoir contourner quelque peu cette contrainte que Barks introduisit de nombreux personnages afflublés de truffes et d'oreilles de chien. Les dessinateurs qui l'ont suivi, ont gardé cette habitude, et le nombre de personnages « à tête de chien » est rapidement devenu supérieur à celui de tous les autres types d'animaux anthropomorphes.

Notons que Carl Barks a souvent dérogé à la règle lui interdisant de représenter des humains, ce qui explique qu'ils ont malgré tout une présence significative dans l'univers de Donald Duck.

Notes et référencesModifier

  1. Cf. Base I.N.D.U.C.K.S : W US 19-02 Les Mines du roi Salomon, Carl Barks, 1957.
  2. Cf. Base I.N.D.U.C.K.S : W US 20-01 La ville aux toits d'or, Carl Barks, 1957.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard