Fandom

Picsou Wiki

Carl Barks (personnage)

6 699pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carl (homonymie).

Cet article traite du personnage de fiction. Pour le dessinateur et scénariste, voir Carl Barks.

Carl Barks (idem en version originale) est un chien anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Jeunesse à la fermeModifier

Ce dessinateur et scénariste est un citoyen américain, né dans l'état de l'Oregon, au Nord-Ouest des États Unis. Né dans une famille d'agriculteurs, il commença par travailler dans la ferme de ses parents à Merril. Plus tard, il commença à gagner sa vie en faisant des dessins humoristiques.

Le biographe des DuckModifier

La persévérance de Barks finit par payer, et il entra comme animateur chez Walt Disney Productions. Par après, il devint en quelque sorte le biographe officiel de Donald Duck et sa famille pendant de nombreuses années. Avec son épouse Garé (qui l'aidait beaucoup à dessiner les décors), il scénarisa et dessina des histoires basées sur leurs aventures pendant plus de vingt ans. Il travailla d'abord avec Donald, dont il adapta les véritables aventures en scénarios de dessin animé qui lui servirent dans sa carrière d'acteur (notamment Donald et le Gorille). Le canard estimait que son ami auteur faisait du bon travail, mais avait une fâcheuse tendance à mettre sa vie en péril  plus que dans les faits quand il écrivait pour l'animation.

Barks et le dernier laird du clan McPicsouModifier

Quand Barks fit la rencontre de Balthazar Picsou, il voulut également raconter ses aventures, mais leurs relations ne furent pas faciles au départ ; à cette époque, Picsou venait à peine de renouer avec sa famille avec les évènements du Noël sur le mont Ours, et il se montrait très dur et renfrogné. Avec le temps, Picsou finit par s'adoucir, et cela s'est vivement ressenti sous la plume de Barks. L'auteur avait en outre réussi à convaincre le milliardaire des formidables opportunités financières qui l'attendaient. Les deux ont fini par devenir de très bons amis, et ils passèrent ensemble beaucoup de temps. Barks eut tout le loisir d'écouter Picsou lui parler du Klondike, et en échange il lui raconta ses propres histoires du temps où il plantait des clous pour la compagnie ferroviaire durant la grande dépression de 1929.

Un artiste acclamé à la retraiteModifier

Sur la fin de sa carrière, Carl Barks fut un auteur accompli et reconnu, et il consacrait sa retraite à composer des peintures à l'huile. Ses sujets de prédilection restaient ses amis les canards, qu'il avait côtoyé pendant de nombreuses années, et dont il avait relaté les aventures sur papier. Il semble aussi qu'il ait un fan nommé Glenn Bray, vivant dans la ville de Sylmar.

Ses comic-books étaient devenus hors de prix, et la seule personne à possèder l'intégrale de ses BD est Balthazar Picsou. Néanmoins, il a du pour se les procurer utiliser tout l'argent d'un de ses coffres secondaires…

En coulissesModifier

Injduckmade.jpg

Une caricature de Barks à droite de la case.

Carl Barks a été officiellement intégré comme personnage de son propre univers dans une histoire hommage dessinée par Giorgio Cavazzano, Le Maître des canards (publiée en 1992). On l'y voit d'ailleurs accompagné de son épouse Garé Barks, elle aussi élevée au rang de personnage de l'univers de Donald Duck. Barks apparaît également dans les histoires, de manière plus ou moins importante, The Fall of New Atlantis (1990), Sauvegarde du patrimoine ! (1992), Donald gagne la coupe (1997), La vie en rose (2003), Course à la pomme d'or ! (2007). Notons toutefois que, bien avant ces dates, Barks s'était lui-même inclus dans son univers de multiples façons. Ainsi a-t-il souvent disséminé des caricatures de lui-même au travers de ses histoires. En voici une liste :
  • Dans Dinde en péril, son nom apparaît sur des conserves de nourriture pour chien appelées Barks Dog Soup ;
  • Dans Le shérif de la vallée des balles, Barks a dissimulé une caricature de lui-même sur un poster de criminel recherché ;
  • Dans Apparence trompeuse, un homme ressemblant de manière frappante à Barks apparaît sur une plage de la côte d'Azur ;
  • Dans Donald aux Jeux olympiques, Barks a dessiné une version parodique de lui-même : le personnage de Hector Pourfenlair, le lanceur de javelot qui a le rhume des foins ;
  • Dans Sur un air de cha-cha-cha, Barks s'est une nouvelle fois représenté sur un poster de criminel recherché, avec la mention « Bandit dangereux ! »
  • Dans Sylmar, Barks fait allusion à un nommé Glenn Bray. Dans la vie réelle, il s'agissait d'un grand fan du vrai Barks… On peut supposer que le Glenn Bray de l'univers des Duck est fan du Barks de l'univers des Duck, même si rien ne permet de le prouver.

D'autres auteurs américains l'ont aussi caricaturé ou cité :

  • Sur la couverture du numéro 78 de Walt Disney's Comics and Stories attribuée à Walt Kelly, on voit écrit sur une caisse en bois Barks'Jiffy Chicken Dinner. Il s'agit peut-être d'une allusion aux repas pris sur le pouce par Barks et plus probablement à l'élevage de poulets que Barks a monté ;
  • Dans l'histoire L'Argent coule à flots de Don Rosa, on peut revoir l'affiche de l'histoire Qui sait danser le Cha-Cha-Cha ? ;
  • Dans Donald et la chasse aux crocos du Nil de Don Rosa, on voit un autre portrait de Barks. Cette fois, il est sculpté sur la première pierre d'une colonne d'un temple perdu.
  • Dans Le retour du Capitain Duck (2009), un des personnages principaux est un auteur de bandes dessinées appelé Carl "Parks". Les histories de Parks que l'on peut voir dans l'histoire sont toutes des caricatures des histoires de Barks correspondantes.
  • Dans Couvertures et comics, on apprend que Picsou est une des seules personnes au monde à possèder une collection presque intégrale des comic-books écrits et dessinés par Carl Barks.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard