FANDOM



  • Bombie le zombie (histoire)
  • Galerie


Bombie le zombie (histoire)

Bombie le zombie est une histoire en bande dessinée de trente-deux planches scénarisée et dessinée par Carl Barks. Elle a été publiée pour la première fois en août 1949 dans Four Color Comics n°238, aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Balthazar Picsou, ainsi que Bombie le zombie et Houla Lala, et se déroule à Donaldville et en Afrique.

SynopsisModifier

Une créature étrange donne une poupée piégée à Donald et son oncle Picsou lui apprend qu'il s'agit de Bombie, un zombie qui le poursuit depuis quarante ans et il lui permet d'aller en Afrique régler le problème, mais ses neveux veulent y aller aussi et ramener là-bas le zombie, mais rien ne va se passer comme prévu.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Bombie le zombie 3

Donald rencontrant Bombie le zombie.

Une rumeur circule à Donaldville : apparemment un zombie se promènerait en ville ! Donald, entendant cette nouvelle, se dit que les gens sont vraiment prêts à croire n'importe quoi. Cependant, à l'angle d'une rue, il trébuche après qu'un étrange homme lui ait fait un croche-pieds par erreur. Donald remarque soudain que cet homme est bizarre, et qu'il veut absolument lui donner une poupée. Donald accepte celle-ci, puis s'en va, remarquant que cet homme doit sûrement être le zombie, puisque tout le monde le fuit à son passage. Donald rentre chez lui et montre la poupée à ses neveux, qui la trouvent moche mais qui pensent qu'elle doit faire du bruit en appuyant dessus. Le canard appuie donc dessus, mais il y avait une aiguille dans la poupée, qui piqua Donald ! Et soudain, ce dernier s'effondra par terre, et ses neveux pensèrent alors qu'il a été empoisonné.

Quelques heures plus tard, la nouvelle de la "malédiction du fétiche vaudou" est déjà dans tous les journaux de la ville. Même Picsou est au courant, et il décide alors d'aller voir son neveu, car il croit savoir ce qui se cache derrière cette histoire. Le milliardaire va donc chez Donald, et, après avoir vu la poupée, il déclara qu'il connaît l'histoire de celle-ci. Mais avant de la raconter, il apprend à Donald qu'elle est sensée faire rétrécir la personne qui la touche. Riri, Fifi et Loulou lui demandèrent comment il sait tant de choses sur la poupée, et Picsou leur répondit que c'était à lui qu'elle était destinée. En effet, il y a soixante-dix ans, alors qu'il était jeune et cherchait à gagner son deuxième milliard, il découvrit un terrain en Afrique qui aurait été idéal pour une plantation de caoutchouc. Mais il appartenait à une féroce tribu qui considérait ce territoire comme sacré. Picsou engagea donc des gens pour chasser la tribu de ses terres, mais le chef de celle-ci ne décolérait et décida d'envoyer un zombie, Bombie, donner une poupée rétrécissante à Picsou. Donald demanda alors pourquoi le zombie lui avait donné la poupée, et Picsou lui répondit qu'il lui ressemblait beaucoup à l'époque, et que le zombie a confondu Donald avec son oncle !

Alors que Picsou s'en allait, les enfants lui demandèrent ce qu'il faut faire pour leur oncle, car il est traumatisé et est persuadé qu'il rétrécit ! Picsou leur conseilla alors de lui donner un somnifère : ainsi, il se sentira mieux le lendemain.
Bombie le zombie avec Donald Duck par Carl Barks

Donald découvrant Bombie au pied de son lit.

Cependant, le lendemain matin, Donald se réveilla et découvrit dans sa chambre, effrayé, le zombie ! Riri, Fifi et Loulou accoururent et tentèrent de faire fuir le zombie, en vain. Mais ils eurent soudainement pitié de Bombie, et décidèrent de l'adopter ! Alors que les enfants déjeunaient, ils entendirent un hurlement de la salle de bain, et découvrirent alors leur oncle n'arrivant même plus à atteindre le robinet de la douche ! Mais, en vérité, c'était seulement les termites qui avaient rongé le plancher de la douche, et que Donald était tombé dans le trou... Mais le canard était persuadé qu'il rétrécissait, et décida donc d'aller en Afrique afin d'aller voir le sorcier qui avait envoyé le zombie pour qu'il annule le sort. Après avoir obtenu de l'argent pour un billet vers l'Afrique de la part de l'oncle Picsou, Donald prépara ses valises. Mais les enfants, qui voulaient absolument aller en Afrique, furent obligés de rester à Donaldville. Ils décidèrent alors de faire visiter la ville à Bombie.
Bombie le zombie 4

Bombie participant au jeu radiophonique.

Mais, à un moment, Bombie disparut et les enfants le retrouvèrent participant à un jeu radiophonique. Et, par chance, même si Bombie ne disait pas un mot, il réussit tout de même à gagner la brouette remplie d'argent ! Et les enfants purent donc aller en Afrique.

Le lendemain, Donald arrive à l'aéroport de Whambo Jambo, en Afrique. Mais, quelques secondes après, un avion spécial super luxueux atterrit sur la piste, et Donald fut surpris de voir que c'était Riri, Fifi et Loulou, avec l'argent que Bombie avait gagné au jeu ! Donald put donc ainsi monter une expédition à travers l'Afrique, et va jusqu'à Picsouville-sur-Latex. Mais là-bas, le directeur de la plantation a une mauvaise nouvelle : Houla Lala est très dangereux, et Donald ne devrait pas aller le voir. Mais le canard persévère, et décide tout de même d'y aller, accompagné de ses neveux, de Bombie et de plusieurs guides. Mais soudain, en plein milieu de la jungle, une flèche fut lancée sur un arbre près des guides, et ceux-ci fuirent quand ils découvrirent le fétiche vaudou sur cette flèche ! Malgré leur expédition tombée à l'eau, Donald décida de continuer.

Mais soudain, ils entendirent une petite voix venir d'une plante, et découvrirent alors un minuscule homme qui leur parlait ! Il s'agit de Maxime Legrand, professeur en sciences occultes à l'université d'Ypsilanti. Il s'est fait miniaturisé en appuyant sur une poupée vaudou, alors qu'il faisait des recherches sur les tribus vaudou. Il apprit à Donald qu'il lui restait encore un jour avant d'être miniaturisé, puisque la drogue met 72 heures à agir ! Mais être minuscule a aussi certains avantages, puisqu'on peut utiliser une coquille de noix comme chapeau, les doigts d'un vieux gant comme pantalon ou même une malle comme manoir ! Mais Donald ne voulait rien entendre, et prit la carte du chemin pour rejoindre le village, que le professeur lui avait dessiné. En partant, le petit homme apprit aussi aux canards que le zombie n'était pas vraiment mort, mais qu'il avait juste été drogué.

Quelques minutes plus tard, Donald et ses neveux étaient devant le village vaudou, en train de demander qu'on leur ouvre. Soudain, une trappe s'ouvrit sous leurs pieds et ils tombèrent dans un souterrain, où ils découvrirent le sorcier Houla Lala. Donald lui expliqua qu'une erreur avait été commise, et que Picsou avait vieilli avec le temps et qu'il ne lui ressemblait plus.
Houla Lala 2

Houla Lala avec les 20 000 dollars.

Après avoir donné 20 000 dollars au sorcier, ce dernier apprit à Donald que la drogue n'avait plus d'effets depuis vingt ans et qu'il n'allait donc pas rétrécir ! Mais, alors que les canards allaient partir, Donald fit l'erreur de faire remarquer que Picsou était son oncle car, pour Houla Lala, le plus proche parent doit payer pour le méchant ! Et c'est ainsi que Donald fut emprisonné par la tribu, et qu'il allait être réduit à la taille d'une souris quand la lune atteindra son zénith...

Les enfants partirent rejoindre la plantation de caoutchouc, mais apprirent là-bas que tous les hommes étaient partis au cinéma à Whambo Jambo, et virent que tout était cadenassé et qu'ils ne pouvaient pas récupérer d'armes. Mais ils virent alors du caoutchouc, et eurent une idée en profitant du fait que le caoutchouc rebondisse...

Picsouville-sur-Latex

Riri, Fifi et Loulou sautant sur le caoutchouc.

Il était près de minuit quand le sorcier allait empoisonner Donald, mais les enfants s'attachèrent les pieds au caoutchouc, sautèrent par-dessus le mur de l'enclos où était enfermé Donald, reprirent leur oncle au sorcier et repartirent. Donald sauvé, les canards enlevèrent le caoutchouc, ne pouvant rebondir dans la jungle avec les arbres. Mais les guerriers de la tribu les rattrapèrent vite, mais Donald eut l'idée d'attacher les pieds de Bombie au caoutchouc, et de le faire rebondir à travers la jungle, et les guerriers furent ainsi écrasés un à un par le zombie ! Alors qu'un des neveux fut pris de pitié pour le pauvre Bombie, un autre lui dit que de toute façon, il ne sentirait rien, et qu'il avait de la chance car les zombies n'ont ni soif, ni faim. Donald déclara alors, pour conclure, qu'il préférait leur laisser cette chance.

En coulissesModifier

Censure Modifier

Cette histoire a fait l'objet de nombreuses censures. Tout d'abord, de base, les orbites de Bombie étaient vides. Mais les responsables éditoriaux de la Western Printing, craignant que ça effraie leurs jeunes lecteurs, décidèrent de rajouter au zombie des pupilles et des paupières à moitié fermées. Pendant des années, Disney a déconseillé, si ce n'est interdit, la publication de cette histoire aux divers éditeurs, ce que prouvent les rééditions tardives de Bombie le zombie. Lors des rééditions américaines, tous les stéréotypes ethniques furent éliminés : les trais des visages de tous les Noirs présents dans l'histoire furent adoucis, en particulier leurs lèvres et leur nez, et les dents pointues des indigènes furent éliminées.

Parutions françaisesModifier

Cette histoire a été publiée cinq fois en France, dans :

Précédée par Bombie le zombie (histoire) Suivie par
Le zoo antivol

Le zoo antivol
Histoire longue de Carl Barks

1ère parution : août 1949
Donald est prévoyant

Donald est prévoyant

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.