FANDOM


Attaque en piqué est une histoire en bande dessinée de quarante-huit planches scénarisée par Tito Faraci et dessinée par Lorenzo Pastrovicchio, publiée pour la première fois le 1er septembre 2003 en Italie. Elle met en scène Donald Duck sous l'identité de PowerDuck, Uno, Vulnus Vendor, l'agent Garth, Nolan, Lyonard d'Aq et des abeilles formant un monstre crées par Vulnus Vendor. L'action se passe à Duckburg.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Vulnus Vendor va être transféré dans la prison de Darkflag, une des pires prisons de la région. Son escorte est pilotée par Nolan et assurée par l'agent Garth, mais aussi par PowerDuck, qui surveille le fourgon en volant. Le transfert se passe très bien, jusqu'à ce qu'une étrange déviation intervienne. Le transfert change donc de route, mais personne ne sait qu'il s'agissait d'un hologramme conçu par Vendor... Et l'autre problème, c'est que Vendor a aussi brouillé les communications avec le commissariat. Mais Uno est là : il sait que ce chantier est étrange, vu qu'il n'y en a jamais eu dans ce quartier.

Quand PowerDuck apprend cela, des abeilles attaquent le fourgon : l'agent Garth essaye de les repousser, mais il est impuissant : l'artillerie lourde ne sert à rien contre de si petites choses. PowerDuck entre en scène, mais en réalité, les abeilles, ou plus précisément les abeilles-robots, sont indestructibles, et bloquent tous les systèmes de communication (sauf bien sûr celui du bouclier extransformeur)... Les abeilles, étrangement, ne touchent pas le fourgon, elles sont donc bien au service de Vendor, afin de l'aider à s'évader. Vendor les contrôle à distance, grâce à des commandes vocales, ce qui rend la tâche encore plus compliquée.

Le fourgon passe près du repaire de Lyonard d'Aq, qui vient en aide à PowerDuck grâce à une de ses superarmes. Pendant ce temps, Vendor explique que ces abeilles n'ont pas été développées par lui, mais par elles-mêmes : ce sont des robots intelligents, qui peuvent prendre des décisions et se reproduire. Vendor en a crée un prototype. Ensemble, ils forment un essaim invincible. Mais seule, une abeille ne peut rien : c'est pourquoi PowerDuck et Lyo en détruisent beaucoup. Mais elles peuvent se reconstruire toutes seules !

Vendor demande sa libération pour que les abeilles disparaissent. Personne n'en a envie, bien sûr. Mais Lyo a une idée : faire le transfert de Vendor sous-terre. Cela marche jusqu'à ce que tout le monde remonte : les abeilles reviennent immédiatement à la charge. Elles semblent invincibles, mais PowerDuck sait qu'elles obéissent à leur maître : il utilise donc une arme qui donne une hallucination à Vendor, et il dit « Allez-vous-en ! » : les abeilles prennent ces paroles pour un ordre de leur maître et l'exécutent. Les abeilles partent, et Vendor est réduit au silence, pour éviter qu'il donne un contre-ordre.

Mais les abeilles vont sans-doute revenir : PowerDuck, Lyo et les policiers réfléchissent à un moyen de les neutraliser. PowerDuck a une idée : attaquer les abeilles dans un petit vaisseau, avec Vendor à son bord. Cela limitera les attauqes des abeilles, car la sécurité de Vendor est leur priorité. Ce plan marche : les abeilles s'en vont et suivent le vaisseau, sans l'attaquer. Mais quelque chose d'imprévu se déroule : elles forment un gigantesque monstre. Le monstre semble invincible, mais il traverse des fils électriques à haute tension : le monstre disparaît, et Vendor rentre en prison.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant n°126, publié en mars 2005.