Fandom

Picsou Wiki

Apparence trompeuse

6 689pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.


Cet article a été élu article du mois de mars 2013.

Apparence trompeuse est une histoire en bande dessinée de vingt-huit planches scénarisée et dessinée par Carl Barks écrite le 29 juin 1950 et publiée pour la première fois en janvier 1951 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, ses trois neveux Riri, Fifi et Loulou Duck et une ribambelle d'agents secrets et de détectives dont Madame Triple X, Scotland X. McYard, et Donaldo El Torero. Elle se déroule sur la Côte d'Azur, en France, puis au Chiliburgeria.

Histoire Modifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Prologue Modifier

Il n'y a pas si longtemps, Balthazar Picsou offrit une forte somme d'argent à son neveu Donald pour qu'il se débarrasse de sa présence. C'est ainsi que Donald et ses neveux se retrouvèrent sur la Côte d'Azur.

Ils marchèrent le long d'une plage en méditant sur la nature des gens qui vivaient ici. Donald apprit à ses neveux que toutes ces personnes n'étaient pas riches et qu'il y avait sûrement des joueurs, des chercheurs d'or, des maîtres chanteurs et des espions. Il ajouta sur les espions que la moitié d'entre eux se retrouvaient ici afin d'échanger leurs secrets.

Riri, Fifi et Loulou commencèrent alors à suspecter diverses personnes d'être des espions, à commencer par un homme barbu dont les enfants soupçonnaient qu'il cachait les plans d'une bataille navale dans sa barbe, puis une jeune femme dont le sac pourrait contenir des documents secrets, un homme avec une tête qu'ils identifiaient d'espion, un autre homme qui offrait une cigarette qui selon eux pourrait contenir un message. Donald en eut assez de leurs soupçons et désirant passer des vacances reposantes, il partit seul explorer le panorama splendide de la Côte d'Azur.

Un bon service de trop Modifier

Un espion (dont le nom de code est Double X) dont la mission était de faire parvenir un message à Madame Triple X fut repéré par les agents du contre-espionnage. Son dernier moyen de faire passer le message était de le passer à la première personne venue.

Donald Duck fut celle-ci. Il reçut les instructions de l'espion sans savoir ce qu'il transportait. Il transporta le message, qui n'avait l'air que d'un simple bâton de rouge à lèvres, de l'espion sous forme de bon service.

Juste après s'être débarrassé du message, les agents du contre-espionnage arrivèrent et n'ayant plus de message ils n'avaient aucune preuve contre l'espion.

Donald Duck le donna à Madame Triple X, sans se douter de sa nature d'espionne. Celle-ci lut le message avec beaucoup de précautions mais elle n'eut pas soupçonné que les petits enfants en train de jouer dans le sable l'avaient mise sur écoute.

L'espionne se rendit compte que les agents du contre-espionnage arrivaient. N'ayant plus le temps d'avaler le message, elle l'enterra alors dans le sable et s'enfuit.

Les enfants qui l'observaient n'étaient autre que Riri, Fifi et Loulou. Ils attendirent que les agents du contre-espionnage s'en aillent avant d'aller récupérer le message sous le sable. Peu de temps après, le message déterré, ils le lurent puis partirent en courant annoncer son contenu à leur oncle Donald.

Donald, sous le choc d'apprendre qu'il avait transporté un message secret à une espionne le lut à voix haute : « Madame Triple X, remettez les plans volés de l'US Q-Bombe à Quatre X au Chiliburgeria. Quatre X est plus connu sous le nom de Donaldo El Torero. » Les quatre personnages sous le choc décidèrent de n'informer ni la police, ni les services secrets états-uniens mais de partir d'eux-mêmes au Chiliburgeria récupérer les plans.

À la poursuite de Madame Triple X Modifier

Nos quatre héros se retrouvèrent dans un train pour le Chiliburgeria. Donald espérait pouvoir fouiller les bagages de Madame Triple X si elle était dans le train.

Le train démarra et personne n'avait vu l'espionne. En voyant un avion décoller en parallèle au démarrage de leur appareil les triplés soupçonnèrent Triple X d'être dans l'avion et non dans le train. C'est alors qu'un agent de contre-espionnage, Minus X, ordonna aux quatre passagers de sauter par la fenêtre du train, malgré une vitesse de 150 km/h. Riri, Fifi et Loulou profitèrent du passage de l'appareil dans un tunnel pour inverser les rôles et enfoncer une aiguille dans le derrière du contre-agent. Il fut propulsé dans les airs et tomba dans une rivière, loin du train.

En parallèle, Madame Triple X avait sauté de son avion et descendait en parachute sur le train pour le Chiliburgeria. Nos quatre héros entendirent un bruit lourd sur le toit et aperçurent Triple X à la fenêtre demandant leur hospitalité. Donald l'accueillit avec joie. Elle s'installa et expliqua se sentir en sécurité avec eux puis s'endormit.

Donald tendit sa main pour espérer récupérer d'éventuels plans dans son sac à main mais l'espionne n'avait pas un sommeil lourd. Elle planta un couteau dans la moquette, entre deux doigts de Donald Duck puis ordonna leur départ du train en leur pointant la fenêtre. C'est alors que le train passa dans un autre tunnel.

À la sortie du tunnel, Donald accepta de sauter, d'une douteuse façon théâtrale. Les quatre personnages atterrirent dans un marais. Les triplés voulurent tout de suite comprendre pourquoi leur oncle avait accepté de sauter. C'est alors qu'avec peu de modestie Donald sortit le sac à main de l'espionne de sa vareuse. Il l'ouvrit dans l'espoir de trouver les plans de Q-Bombe mais ils ne trouvèrent que du pain et du salami.

Triple X, alors seule dans le wagon pensait à la tête que feraient les Ducks lorsqu'ils ouvriront le sac. Mais elle ne se doutait pas qu'un agent de contre-espionnage était caché dans le fauteuil d'en face. En effet Scotland McYard, agent de contre-contre-contre-contre-contre espionnage écossais, menaça l'espionne de son revolver.

À l'extérieur, les Ducks essayèrent d'intercepter le train mais à quelques mètres des wagons, ils furent percutés par Triple X qui avait préféré sauter du train que mettre les menottes de McYard. Les cinq personnages dévalèrent la pente et tombèrent dans la mare où les Ducks avaient déjà barboté. L'espionne proposa à la famille de leur préparer un repas. Mais Triple X a en fait droguer Donald et Riri, Fifi et Loulou. En effet, au moment où elle décide de partir, les Ducks essayent de la suivre mais se sentent soudain fatigués et s'endorment devant la voie de chemin de fer. Pendant ce temps, Madame Triple X s'offre un peu de repos elle aussi.

L'express de 18h Modifier

C'est alors qu'arrive l'express de dix-huit heures à un train d'enfer; il va passer juste à coté de Donald et ses neveux. Les deux conducteurs discutent, mais l'un s’aperçoit qu'il faut stopper le train car c'est la grève des cheminots. L'express s'arrête juste avant d'écraser la tête de Donald.

Quand les Ducks se réveillent, ils découvrent le train abandonné et décident de s'en servir pour rattraper Madame Triple X. Donald dit avoir vu les commandes dans un film et réussit à faire partir le train, qui fonce maintenant vers le Chiliburgeria. Mais Madame Triple X, qui dormait toujours, est réveillé par le sifflet du train et décide de monter dedans pour aller au Chiliburgeria.

Quand l'express passe, les gens pensent qu'il s'agit d'un train fou. Le maire demande aux aiguilleurs de le faire dérailler, mais ceux-ci sont également en grève ! Le lendemain matin, le train a enfin atteint le Chiliburgeria. Les Ducks décident de sauter pour ne pas risquer la prison. Madame Triple X, de son coté, s'inquiète de ne pas voir le train s'arrêter et décide de le quitter également.

Donaldo el Torero Modifier

Donald et ses neveux localisent rapidement la loge de Donaldo El Torero, qui s'apprête à combattre un taureau. Donald regarde par le trou de la serrure et s’aperçoit que lui et Donaldo se ressemblent comme deux gouttes d'eau, mis à part les cheveux. Il décide alors de prendre sa place pour récupérer les plans de Madame Triple X. Ils capturent Donaldo et les neveux l'enferment dans la douche... Une bonne giclée d'eau froide le calmera s'il venait à s'agiter !

Donald subtilise les vêtements de Donaldo et utilise du cirage noir pour imiter ses cheveux, tout en faisant des réflexions sur sa chance inhabituelle. C'est alors qu'on toque à la porte : c'est Madame Triple X. Elle se trouve tout d'abord bien méfiante et soupçonne Donaldo El Torero de ne pas être ce qu'il prétend. Donald aperçoit alors une photo de Donaldo accroché au mur, et la montre à l'agent Triple X. Mais celle-ci n'est toujours pas convaincue, et dit à Donald qu'elle lui remettra les plans après son combat contre le taureau.

Le combat contre le taureau Modifier

29699-4512-33017-1-disney-comics-album super.jpg

Couverture de Disney Comics Album no3, réutilisant la couverture de Carl Buettner pour Four Color Comics no308.

Donald demande aux gardes s'ils n'ont pas un taureau fatigué, car il prétend ne pas être très en forme. Mais les gardes déclarent que seuls les taureaux les plus féroces et les plus forts combattent dans cette arène. Le véritable Donaldo el Torero, toujours dans la douche, se moque de Donald mais un des neveux lui envoie une giclée d'eau glacée.

Pendant ce temps, Donald s'apprête à entrer dans l'arène, pendant que les picadors aiguillonnent le taureau pour augmenter sa fureur. En entrant, il espère que l'animal a un point faible et tend son drap rouge comme il l'a vu faire dans des films. Il se rappelle alors que Triple X le regarde et tâche de faire bonne figure. Le taureau fonce sur lui et déchire son drap en lambeaux avec ses cornes... Donald suppose qu'il tient ce «chiffon » de travers, mais il ne voit pas le taureau arriver et celui-ci déroule sa ceinture. Le public s'excite car il pense que Donaldo joue avec le taureau. Ils admirent également son courage en voyant Donald, essayant de fuir, qui tourne le dos au taureau. Mais celui-ci se prend les pieds dans son drap et trébuche : le taureau fonce donc dans le mur et détruit la bouche d'incendie. Il faut évacuer l'arène mais les spectateurs portent ce qu'ils croient être Donaldo en triomphe.

La véritable identité de Madame Triple X Modifier

Madame Triple X s'apprête donc à remettre les plans à Donald, mais le vrai Donaldo el Torero intervient en profitant qu'il n'y ait plus de pression et court prévenir Triple X que Donald est un imposteur. L'agent Triple X menace alors Donald et ses neveux de son poignard, en leur disant que El Torero aurait les plans et qu'ils assisteraient à la scène.

Le microfilm était en réalité caché sous un faux ongle, qu'il suffit de soulever pour obtenir les plans. Selon l'agent Quatre X, Bruto, le dictateur de la Férulie, accrochera le cordon du mérite au cou de Madame Triple X pour la récompenser. Donald proteste alors en hurlant : la dangereuse espionne ricane. Donaldo examine la bombe à la loupe en faisant son inventaire, mais il s’aperçoit que la Q-Bombe n'est en réalité qu'un vulgaire fumigène. Madame Triple X se met alors à le photographier. Donald et ses neveux sont dans l'incompréhension totale... Triple X n'est pas une espionne de Bruto, elle est en réalité... Ginette Lamouche, des services secrets du contre-espionnage ! Elle continue à photographier Donaldo el Torero en expliquant que sa mission consiste à prendre en photo tous les espions du réseau Férulien. Triple X, ou plutôt Ginette Lamouche, désigne Donald et ses neveux, qui sont embarrassés, en disant qu'elle a failli échouer à cause d'eux. Donaldo el Torero, quant à lui, s'enfuit par la fenêtre en désespérant car Bruto va l'envoyer dans ses mines de sel.

Épilogue Modifier

C'est ainsi que Donald et ses neveux se retrouvent de nouveau sur la Côte d'Azur. Donald est effondré sur un rocher tandis que Riri, Fifi et Loulou observent un espion qui photographie les croisés américains. Mais ils ne peuvent pas en parler à oncle Donald, car celui-ci leur arracherait les yeux !

En coulisses Modifier

Cette partie contient du texte paru dans « La Dynastie Donald Duck » (© Éditions Glénat)

Cette histoire est une parodie des romans et films d'espionnage. Barks fait en effet de nombreux jeux de mots sur des agents secrets célèbres ou des références aux services de police.

La couverture du no308 de Four Color Comics qui se rapporte à ce récit n'est pas l’œuvre de Barks, mais de Carl Buettner, qui fut pendant de nombreuses années directeur artistique chez Dell/Western, les maisons d'édition qui possédaient la licence pour produire et éditer les bandes dessinées Disney. Barks en reprendra le design pour réaliser la couverture d'un des volumes du second coffret de la Carl Barks Library (novembre 1986), qui sera ensuite utilisé comme couverture de Walt Disney's Donald Duck Adventures no2 de décembre 1987 (voir galerie d'images).

Comme dans d'autres histoires créées durant la même période, plusieurs protagonistes de cette aventure ont une apparence humaine. Outre Madame Triple X, on y voit apparaître des espions et conte-espions avec des noms tels que Operator X, XX et Minus X, Cloakan Dagger (de Cloak and Dagger, ou « Manteau et dague », terme utilisé en anglais pour décrire le genre d'espionnage), F.B. McEye (de « F.B.I. », où le « i » se prononce eye, « un œil ») et le Britannique Scotland X. McYard, référence évidente à la police.

Publications françaises Modifier

Cette histoire a été publiée six fois en France, dans:

Précédée par Apparence trompeuse Suivie par
Quel cadeau pour Noël ?
Hr-Quel cadeau pour Noël ?.jpg
Histoire longue de Carl Barks
1ère parution : janvier 1951
Dettes à la diète
BL17.jpg

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard