Fandom

Picsou Wiki

Énigme à l'hôtel

6 698pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Énigme à l'hôtel est une histoire en bande dessinée de trente-quatre planches, scénarisée par Carlo Panaro et dessinée par Luciano Gatto, publiée pour la première fois le 9 août 1992 en Italie. Elle met en scène Dingo, Génius, Pat Hibulaire et Gertrude Hibulaire. L'action se passe à Gervais-les-Pins.

Résumé completModifier

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Invité par Dingo sans véritablement savoir pourquoi, Génius se rend à l'hôtel Luxor de Gervais-les-Pins. Sur place, il découvre que Dingo y est devenu détective où les clients le prennent pour un génie. Mais le directeur entre dans une période de stress : la Comtesse Van Snob arrive avec ses célèbres et inestimables bijoux et malheur à l'hôtel si les bijoux sont volés, Dingo et Génius sont donc chargés de surveiller les fameux bijoux. Mais Dingo, au moment de préparer un reçu pour la consigne, a le stylo à plume qui crache un peu vite l'encre et tache ainsi les bijoux. Dingo n'est pas plus inquiet que ça étant donné la clientèle sélect de l'hôtel, entre la pâtissière Miss Tatin, l'imitateur Jo Basané et l'apnéiste Pipin, que des gens respectables... Jusqu'à l'arrivée de Pat Hibulaire et Gertrude, le couple ayant gagné un séjour dans cet hôtel grâce à un concours organisé par la savonette Soap. Toutefois Pat jure de ne rien voler étant donné qu'il est en vacnces, ce qui ne les empêche pas de se faire remarquer en prenant tous les dragées de l'hôtel, en ne donnant pas de pourboire au groom ou en cuisinant des spaghettis dans la chambre. Si Dingo est convaincu de la bonne foi des Hibulaire, c'est loin d'être le cas de Génius qui va les surveiller.

Au bar, Pat fait fuir la clientèle en évoquant ses séjours en prison et le fait qu'on n'y serve pas des chocolats à la chantilly. Au solarium, Gertrude offre à une cliente une huile bronzante qui donne de l'eczéma, une huile qui finit sur Génius. Au sauna, Pat se fait remarquer en mettant un ventilateur à cause de la trop forte chaleur, ce qui fait qu'il en est chassé à cause des éternuements qu'il provoque aux clients. Au golf, Pat s'assome avec son club et Génius avale une balle. Génius finit par rejoindre Dingo, après ses échecs de surveillance, et apprend qu'il est absenté une minute pour répondre au téléphone, ce qui inquiète le mainate, craignant le vol des bijoux. Si au début Génius est rassuré, c'est maintenant l'inquiétude une fois que celle-ci annonce que ce sont des faux bijoux et que par conséquent on a volé les vrais. Bien évidemment, Pat et Gertrude sont immédiatement soupconnés, d'autant que Pat perd une bague de la comtesse quand celle-ci exprime sa colère. Lorsque la police arrive pour arrêter Pat, Génius arrive à temps et annonce l'innocence du bandit et la culpabilité de la Comtesse Van Snob. En effet, celui-ci étant soupçonneux au vu de la réaction disproportionnée de la comtesse lors de l'arrivée des Hibulaire a voulu vérifier quelque chose sur les bijoux, à savoir qu'ils sont toujours tachés, ce qui signifie que ce sont bien ceux rangés par Dingo et que les bijoux sont des faux depuis le début.

La Comtesse Van Snob est donc obligée d'avouer son méfait : elle a vendus les vrais bijoux il y a longtemps pour des raisons économiques et comptait simuler un vol une fois qu'elle a appris la présence de Pat Hibulaire en lui faisant dissimuler sa bague, le seul vrai bijou qui lui reste, afin d'être dédommagée par une compagnie d'assurances. Au final, la Comtesse Van Snob est arrêtée par la police, Pat Hibulaire est réhabilité pour cette fois-ci et Dingo a droit à une récompense. Sauf qu'il donne le fameux stylo plume qui crache de l'encre sur le visage du directeur.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'a été publiée en France que dans le Mickey Parade n°176 du 27 juillet 1994. Elle a même eu les honneurs d'être l'histoire vedette mise en couverture. Mais il faut y signaler qu'à la page 29 du récit, une phrase de la Comtesse Van Snob n'a pas été terminée, laissant un blanc à la fin de la bulle.

Galerie d'imagesModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard