Fandom

Picsou Wiki

Émilie Frappe

6 897pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaires4 Partager


Émilie Frappe (Miss Emily Quackfaster en version originale), souvent appelée Miss Frappe, est une cane anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Cette « vieille fille » a été engagée comme secrétaire par Hortense Picsou vers 1908, lorsqu'elle souhaita prendre un peu de distance avec son frère Balthazar Picsou après ses fiançailles avec Rodolphe Duck. Lorsqu'elle rencontra son nouveau patron pour la première fois, elle fut effrayée ; en effet Picsou ignorait qu'on avait engagé une employée sans lui en parler, et il ne lui réserva donc pas un très bon accueil.[3]

Miss Frappe jeune.jpg

Miss Frappe plus jeune, au début de son travail pour Picsou.[4]

Miss Frappe reste un personnage secondaire, n'ayant pas une personnalité très prononcée, et ce dans presque toutes les histoires où elle est parue. Elle est foncièrement honnête – ainsi a-t-elle exprimé sa désapprobation lorsque Picsou voulut faire détruire les restes de Fort Donaldville, l'informant qu'il devrait alors renvoyer tous ses employés, tous ayant fait partie des Castors Juniors et des Castorettes[5]– et d'une fidélité sans borne à son patron. Même si elle se plaint souvent de son salaire, elle n'a pour autant jamais démissionné et reste toujours fidèle au poste.

Miss Frappe n'éprouve, contrairement à la majorité des personnes s'approchant du dépôt de Balthazar Picsou, aucune jalousie ou envie pour la fortune de son boss, essayant même au contraire de toujours bien faire son travail pour voir fructifier l'argent du milliardaire. Les histoires italiennes lui donneront toutefois un peu plus d'épaisseur en lui permettant, de temps en temps, de faire équipe avec Grand-mère Donald, Daisy Duck ainsi que Brigitte McBridge et partir à l'aventure.

Secr197645.jpg

Première apparition de Miss Frappe.

FamilleModifier

On en connait peu sur sa famille, mais on sait que Miss Frappe a une sœur et un neveu sans nom. Elle a aussi une cousine appelée Maria[6].

En coulissesModifier

Origines du personnageModifier

Miss Émilie Frappe fut créée par Carl Barks en décembre 1961, dans l'histoire Rencontre hystérique sous le signe de Midas ![7]. Ceci dit, certaines personnes pensent et affirment que Miss Frappe serait déjà apparue dans des histoires plus anciennes de Carl Barks que Rencontre hystérique sous le signe de Midas ! mais sous une autre forme. Par ailleurs, Miss de Chut, apparue en 1960 dans Bibliothècaire ! de Carl Barks, ressemblait beaucoup à la future Émilie Frappe. Mais la date officielle de première apparition de la secrétaire de Picsou reste décembre 1961.

Dans Embrouilles à la Saint-Valentin !, en mars 1962, Miss Tick se déguise d’ailleurs en une secrétaire qui ressemble beaucoup à Miss Frappe, même s'il y a peu de chance que cela soit le même personnage puisque Picsou précise qu'il l'a embauchée le matin même.
1961-miss-frappe-05.jpg

Miss Tick se déguisant en une femme ressemblant à Miss Frappe.

C'est réellement dans l'histoire de septembre 1962, Pour une poignée de muscade, que le personnage de la secrétaire de Picsou apparaît pour la deuxième et dernière fois dans l'œuvre du « Maître des canards ». Miss Frape n'apparaît que dans deux cases, le temps que Picsou lui demande où se trouve sa boite de muscade. En revanche, c'est dans ce récit que le personnage adopte son nom de Miss Frappe pour la première fois.[8], mais ce n'est que Don Rosa qui lui donna le prénom d'Émilie, bien des années après sa création.

En dehors de Carl BarksModifier

1961-miss-frappe-07.jpg

Miss Frappe par Tony Strobl.

Aux États-Unis, le premier auteur américain à réutiliser le personnage sera Tony Strobl dès 1964 et pendant une vingtaine d'histoires durant une dizaine d'années. La secrétaire est ensuite très présente dans les histoires italiennes. Leurs auteurs vont d'ailleurs beaucoup changer son apparence en lui donnant une foisonnante chevelure blonde et en la faisant grande et mince, le tout afin de bien la différencier de Grand-mère Donald.

Don Rosa est, plusieurs décennies après Carl Barks et Tony Strobl, l'autre auteur américain à utiliser le personnage. Elle apparaît ainsi sous sa plume dans une quinzaine d'histoires. Il la dessine pour la première fois en 1988 dans l'aventure en deux planches, La Chasse au canard... Parmi toute les histoires où elle est présente, deux ressortent du lot.

1961-miss-frappe-13.jpg

Miss Frappe dans La Chasse au canard... de Don Rosa.

La première, publiée en 1994, est le onzième épisode de son chef d'œuvre, La Jeunesse de Picsou: Le Canard le plus riche du monde. Don Rosa y montre comment Picsou rencontre sa secrétaire. En fait, elle est embauchée par les deux sœurs du milliardaire Hortense et Matilda, celles-ci n'arrivant plus à suivre la gestion de l'immense fortune de leur frère.

La seconde, publiée en 1997, Un petit cadeau très spécial, est une histoire dessinée pour fêter les cinquante ans de la création du personnage de Balthazar Picsou. Lors de ce récit, tous les grands personnages de Carl Barks vont apparaître et Miss Frappe y prend un rôle assez étoffé puisqu'elle va tout faire pour empêcher, sans le savoir, que les Rapetou volent l'argent de son patron.

Utilisation dans l'animationModifier

Misse Frappe gagne en postérité en passant du papier à l'animation grâce à ses apparitions dans la série La Bande à Picsou. Sa toute première incartade en version animée se fait ainsi le 7 octobre 1987 dans l'épisode Le Monde perdu de la saison une où elle y accueille Flagada Jones en même temps qu'elle se fait les ongles. Elle apparaît ensuite le 26 mars 1989 dans le téléfilm La Bande à PicsouSuper Picsou. Dans ce long-métrage, elle essaye avec Picsou de se débarrasser de Gérard Mentor qui veut se faire embaucher. C'est uniquement dans ce téléfilm que le personnage est expressément nommé, du moins en version originale.

1961-miss-frappe-12.jpg

Miss Frappe dans Super Picsou.

Chose étonnante, comme si les scénaristes de la série n'avaient pas assez étudié l'œuvre de Carl Barks, Miss Frappe est renommée en Mrs. Featherby au lieu de Miss Quackfaster en anglais. Le doublage français n’a pas cherché plus loin : son nom est tout simplement zappé pour se transformer en simple Mademoiselle. Elle apparaît ensuite dans trois épisodes de la saison trois. Dans Une planche à roulettes surprise (9 novembre 1989), elle aide sans le vouloir Gérard Mentor qui s'est fait passer pour Picsou, dans Le Boogie rappetou blues (10 novembre 1989), elle se fait écraser par les Rapetou et dans Le Canard d'affaire (13 novembre 1989), elle s'occupe de son patron victime d’une crise aigüe de démangeaison.
1961-miss-frappe-01.jpg

Miss Frappe dans La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue.

Pourtant, sa vraie consécration se fait au cinéma en participant au long-métrage La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue. Cette prolongation sur grand écran de la série télé sort, en effet, le 3 août 1990. En dehors de Picsou, elle est ainsi le seule personnage créé par la Maître des Canards à arriver sur grand écran. Tous les personnages barksiens ne peuvent pas, il est vrai, en dire autant.

Dans le long-métrage, elle apporte un sandwich à Picsou et dispose alors et sûrement de ses plus longues lignes de dialogues de toute sa carrière animée. C'est June Foray qui double le personnage en anglais dans l’opus (dans la série elle alternait avec Susan Blu et Tress MacNeille). En version française, Claude Chantal lui prête sa voix aussi bien dans la série que dans le film. Par contre, dans le film aussi, le personnage voit son nom oublié en version française.

Identité physiqueModifier

1961-miss-frappe-14.jpg

Miss Frappe dans Un petit cadeau très spécial.

Au départ, elle ressemblait beaucoup à Grand-mère Donald, mais les artistes italiens la dotèrent d'une foisonnante chevelure blonde et lui firent gagner quelques centimètres, de façon à bien les différencier. Cette « version » de Miss Frappe a souvent été considérée par les traducteurs comme une autre secrétaire de Picsou, couramment appelée Mlle Belfrapp. Les auteurs américains n'ont toutefois pas repris ce style graphique.

D'autre part, dans l'histoire de 1992 Direitos E Deveres de Carlos Edgard Herrero, parue en français dans le Picsou Magazine no265 sous le titre Comment obtenir une augmentation ?, les auteurs mettent en scène une Miss Frappe atypique, qui ressemble plus à un cacatoès anthropomorphe ou à un aigle qu'à un canard.

Différents nomsModifier

1961-miss-frappe-08.jpg

Miss Frappe par Ettore Gula.

Bien que le nom original de Miss Frappe soit Miss Emily Quackfaster, elle fut aussi appelée Miss Typefast dans certaines des premières publications Egmont et Mrs. Featherby dans la série télévisée La Bande à Picsou. En français, elle fut une fois appelée Miss Belfrap, dans Le Journal de Mickey numéro 1105[9] et Mademoiselle Paprass dans Mickey Parade Géant no303.

On peut également noter que dans l'histoire Madame Picsou d'Olaf Moriarty Solstrand et de Maria José Sánchez Núñez, elle est appelée, comme le titre de l'histoire l'indique, Mme Picsou. Toutefois, dans cette histoire, Émilie doit jouer le rôle de l'épouse de Balthazar Picsou pour que celui-ci signe un contrat avec M. Grossfeld, qui ne signe habituellement qu'avec des hommes mariés : il est donc tout à fait normal que, pour entrer dans le peau de la femme de Picsou, elle doive emprunter le nom de celui-ci.

Dans la rubrique « Objectif Lecteur » du Picsou Magazine n°335, le journal répond au courrier d'un plaisantin qui se repent d'avoir téléphoné à la rédaction pour proférer des insultes. La réponse fait mention de « la pauvre Miss Paulette Frappe, chargée de répondre aux nombreux coups de fil ».[10]

Notes et référencesModifier

  1. Dans l'histoire Madame Picsou, Miss Frappe se fait passer pour la femme de Balthazar Picsou, pour que ce dernier puisse réaliser une affaire avec un gros client.
  2. Dans l'histoire Un amour de Rapetou.
  3. Faits contés dans l'histoire de Don Rosa au scénario et au crayonné, Le Canard le plus riche du monde.
  4. Dans l'histoire Le Canard le plus riche du monde.
  5. Cf. Base I.N.D.U.C.K.S : D 97052 C.E.S.T.D.U.C.H.A.R.A.B.I.A.
  6. Maria est apparue dans le gag de Bas Schuddeboom au scénario, de Jordi Alfonso au crayonné et du Studio Comicup à l'encrage, Dagodde, publié pour la première fois le 5 décembre 2014 (Code I.N.D.U.C.K.S. : H 2014-448).
  7. Cf. Base I.N.D.U.C.K.S : W US 36-01 Rencontre hystérique sous le signe de Midas !
  8. Cf. Base I.N.D.U.C.K.S : W US 39-02 Pour une poignée de muscade
  9. Dans une publication de l'histoire Base I.N.D.U.C.K.S : S 68163 Il faut mériter d'hériter
  10. « Objectif Lecteur » dans Picsou Magazine 335, décembre 1999

Démarrer une discussion Discussions à propos de « Émilie Frappe »

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard